Ministère de l’Education Nationale : 200 000 profs harcelés ! (1) Chiffre officiel pour un déni officiel…

Publié: 26/03/2013 dans B 1 Harcèlement Moral Hiérarchique ou douce bienveillance ?, B 2 La communication du Ministère de l'Education Nationale, entre déni et Omerta !

 

Quand le Ministère de l’Education Nationale lance une grande enquête sur le climat scolaire, les résultats officiels sont accablants.  21,9 % du personnel estime avoir souffert de harcèlement. Plus d’une personne sur cinq.

En 2012 il y avait en France 919 966 enseignants en activité répartis en 782 944 enseignants dans le public et 137 022 dans le privé (source INSEE). 21,9 % de 919 966 font 201 400 victimes.

Il y a donc d’après le Ministère de l’Education Nationale plus de 200 000 enseignants en activité qui sont ou ont été victimes de harcèlement.

200 000 profs harcelés !

Ou plutôt… qui se disent harcelés. De deux choses l’une. Soit ces enseignants sont dans le vrai, et l’omerta fonctionne à merveille. Soit ils sont complètement zinzins. Car il faut l’être pour s’estimer, à tort, harcelés, et le déclarer tranquillou lors d’une enquête officielle… Vous confieriez, vous, vos enfants à un prof paranoïaque à un tel degré ? D’ailleurs, si l’on admettait cette explication psychiatrique, le scandale serait de nature différente, mais son ampleur et le déni de l’institution scolaire resteraient les mêmes.

Chiffre effrayant, chiffre officiel – donc sans doute minoré… mais chiffre qui n’empêche pas aux auteurs de l’enquête d’affirmer que le climat scolaire est globalement « jugé positif ».

Comment le Ministère, les rectorats, les inspections académiques et les chefs d’établissements parviennent-ils à imposer et maintenir le déni et l’omerta sur cette question du harcèlement interne ? Pourquoi une telle chape de plomb dans l’institution scolaire ? Quelles méthodes sont employées au quotidien pour que rien ne filtre ? Avec l’aide de quels syndicats ? A qui profite le harcèlement moral ? Qui sont les harceleurs ? Qui les protège ? Sont-ils en contact avec les élèves ? Quel est le coût humain de ce choix institutionnel ? Quelles conséquences pour les élèves et pour la qualité de l’enseignement ? Pourquoi il ne faut pas affoler informer les parents d’élèves ? Ce sera le sujet de nos prochains billets, et sans doute de vos prochains témoignages et commentaires en réaction à ce blog.

 

Philippe, Marie et Jeanne.

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************
Ci-dessous deux extraits du rapport publié par l’Autonome de Solidarité en date du 25 février 2013.

Des cas de harcèlement et de mise à l’écart

« Cette enquête menée par la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, sous la direction d’Eric Debarbieux, est inédite par son ampleur. Plus de 18 000 personnels de collèges et lycées ont répondu à un questionnaire en ligne. La Fédération des Autonomes de Solidarité, reconnue par le ministère de l’Education nationale comme un partenaire privilégié, et l’UPEC, Observatoire universitaire international éducation & prévention, se sont associés au projet. »

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************
Le lien vers l’enquête :

http://www.autonome-solidarite.fr/articles/climat-scolaire-2nd-degre?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=NewsMars
*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Les chiffres de l’INSEE :

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF07115
*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

200 000 profs harcelés !

Les échos dans les médias, plus d’un mois après la publication de ces chiffres officiels : néant ?

commentaires
  1. Aude dit :

    C’est vraiment dégueulasse. Il va falloir que les médias stoppent l’omerta. ëtre prof c’est déja pas facile, mais dans ces conditions ça devient n’importe quoi. Sérieux, on va où ?

  2. Nathalie P. dit :

    Bravo pour avoir révélé tout cela. Je suis l’heureuse maman de trois enfants et je vais me renseigner pour savoir comment ça se passe dans leur collège. Comment faire pour connaître les cas de harcèlement puisque les victimes sont muselées ?

  3. Encore un super article! Je lis de plus en plus les articles de ton blog… ils sont top! bravo et bonne continuation. Slevin

  4. mon blog dit :

    Le sujet est intéressant! ou puis-je trouver des informations complémentaires?

  5. Bajolle dit :

    Un article plein de vérité….Merci

  6. bravo pour l’ensemble de ton blog… je te suis depuis peu et je trouve tes posts de qualité! J’édite moi aussi un blog depuis peu, n’hésite pas à venir me lire, j’édite un blog de mode moi ! ++ SAM

  7. Lie dit :

    Un enseignant se doit de tenir sa classe tout en essayant de faire passer un cours qu’il a mit du temps à préparer à des élèves qui parfois (même souvent) n’en ont rien à faire et qui s’appliquent surtout à chercher des moyens de déstabiliser le prof plutôt qu’écouter et travailler.

    Les élèves sont de plus en plus « critiques » envers les profs qui eux sont trop souvent seuls dans leur métier contrairement à ce qu’on pourrait penser.

    Les élèves commencent à le sentir et en profitent pour être encore plus insolents car ils savent qu’ils ne risquent pas grand chose et qu’ils peuvent même espérer faire passer le prof pour un incompétent auprès de la direction.

    Et les critiques envers les profs et leurs salaires soit-disant mirobolants et leurs méga-vacances, eh bien si c’était vrai pourquoi autant de démissions des profs, pourquoi autant de dépressions ? pourquoi de moins en moins de gens décident de passer les concours du capes et de l’Agreg ? Les profs sont les boucs-émissaires de cette société qui voit sa jeunesse porter au fleuron la vulgarité et l’argent, l’apparence et la mégalomanie, l’ignorance et le jeunisme à outrance…
    Aujourd’hui pour devenir prof, en plus d’obtenir un master et de réussir les concours, on doit se satisfaire d’un salaire moyen, d’une reconnaissance quasi-nulle et des gens pour nous casser les pieds (sans compter les parents, les pires emmerdeurs ceux là …)

  8. P dit :

    Peut-on déposer ici un document (rapport consternant scanné anonymé)? Il est temps que le grand public sache comment on traite les profs qui essaient de faire leur travail !

    • Bien sûr, nos lecteurs nous adressent régulièrement des documents pour alimenter nos billets, et nous en prenons connaissance bien volontiers. Nous envisageons d’ouvrir une rubrique comportant des documents anonymés, tant il existe de situations critiques dans lesquelles les agents ne peuvent parler ouvertement. « Pressions », vous avez dit « pressions » ?
      Vous pouvez également ouvrir un blog pour décrire les situations que vous vivez, et nous adresser un lien vers ses articles.
      A ce jour le « grand public » n’est pas informé de ce qui se passe dans l’Education Nationale, et cela n’intéresse que peu de monde. Mais demain ?
      Merci à celles et à ceux qui nous aident à alimenter ce site.

      Marie, Jeanne, et Philippe

  9. Mathieu dit :

    super mais 21,9% c’est un peu plus d’une personne sur 5 et s’il y a 919 000 enseignants, 42 000 c’est moins d’une personne sur 20… Plus exactement 1 sur 21,9…
    Diviser au lieu de multiplier; ce n’est pas régner!!

    • Vous avez raison, merci de votre remarque. Nous avons corrigé ce chiffre. C’est encore plus accablant pour l’administration, même si les enseignants qui se sont donnés la peine de répondre au questionnaire sont sans doute ceux qui sont le plus sensibles à ces questions, d’où un chiffre trop élevé pour être réellement significatif. Nous y reviendrons bientôt.

      Marie, Jeanne, et Philippe.

Répondre à Bajolle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s