Le Collège Bellefontaine de Toulouse (25) « On a perdu une bataille, mais pas la guerre ! »

Publié: 20/04/2015 dans B 1 Harcèlement Moral Hiérarchique ou douce bienveillance ?

 

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas de nouveaux articles sur le Collège Bellefontaine de Toulouse. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement scolaire semble très révélatrice de l’utilisation de procédés très particuliers par certains chefs d’établissements, et de l’utilisation de sanctions disciplinaires par un Recteur ou une Rectrice d’Académie dans le but d’intimider et de casser des professeurs jugés trop libres de parole ou d’esprit. Et dire que les gros syndicats sont depuis 60 ans au courant de ces pratiques, et que depuis 60 ans ils se taisent et entretiennent passivement l’Omerta…

Vous pouvez lire ci-dessous une des sources qui aurait pu alimenter notre site.

Marie, Jeanne, et Philippe.

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, article de La Dépêche du Midi, 19 juin 2015.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/19/2127767-les-professeurs-perdent-une-bataille.html

*************************************************************************************************

**************************************************************************************************

 

Les professeurs perdent une bataille

Publié le 19/06/2015 à 03:51, Mis à jour le 19/06/2015 à 07:57

 

Société – Mutations

Des militants ont passé la nuit dans les jardins du rectorat afin de soutenir leurs collègues de Bellefontaine./Photo DDM. Didier Puydebat

 

Malgré l’appui d’une trentaine de manifestants présents tout au long de cette journée fatidique, le sort de quatre professeurs sur six du collège Bellefontaine, tous concernés par les «mutations sanctions», est désormais scellé. Hier matin, Helène Bernard, la rectrice de l’académie, a pris sa décision. « Elle a choisi de les sanctionner, parce qu’ils avaient manifesté en décembre dernier. Ils seront tous mutés à compter du 1er septembre 2015. Officiellement, ce sont des mutations dans l’intérêt du service. Pour le moment, nous n’avons aucun détail», s’inquiète Emanuel Deniaud, le représentant de CGT éducation 31.

Tous faisaient effectivement partie des grévistes qui s’étaient montrés actifs lors du mouvement lancé en novembre 2014, pour obtenir les moyens promis par les instances académiques dans le cadre de la préfiguration des établissements Rep plus. Une sixième enseignante passait devant le conseil de discipline hier après-midi suite à une plainte du chef d’établissement. « Elle aussi était là en novembre 2014… », raconte encore un des enseignants concernés par ces décisions. « C’est un scandale. On ne nous a jamais entendus. En plus de cela, le principal quitte lui aussi l’établissement. La rentrée 2015 s’annonce calamiteuse. Nous allons continuer à nous battre. On a perdu une bataille, mais pas la guerre. Ce collège je m’y plais, je veux y rester », conclut Régis Boselli un des professeurs concernés. Le cinquième cas sera étudié le jeudi 25 juin.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s