Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas de nouveaux articles sur le Collège Bellefontaine de Toulouse. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement scolaire semble très révélatrice de l’utilisation de procédés très particuliers par certains chefs d’établissements, et de l’utilisation de sanctions disciplinaires par un Recteur ou une Rectrice d’Académie dans le but d’intimider et de casser des professeurs jugés trop libres de parole ou d’esprit. Et dire que les gros syndicats sont depuis 60 ans au courant de ces méthodes, et que depuis 60 ans ils se taisent et entretiennent passivement l’Omerta… Une grève de la faim au Collège Bellefontaine ? La grève de la faim a été employée par Roland VEUILLET, et lui a permis, après douze ans de luttes et de protestations, d’obtenir l’annulation, par l’administration, de sanctions injustifiées.

Vous pouvez lire ci-dessous une des sources qui aurait pu alimenter notre site.

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, lien vers l’article de La Dépêche, 22 juin 2015.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/22/2129550-une-prof-sanctionnee-entame-une-greve-de-la-faim.html

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

 

Une prof sanctionnée entame une grève de la faim

Publié le 22/06/2015 à 07:39

Société – Bellefontaine

Lors d'un rassemblement de soutien aux enseignants mutés d'office, le 18 juin dernier./Photo DDM, Didier Pouydebat
Lors d’un rassemblement de soutien aux enseignants mutés d’office, le 18 juin dernier./Photo DDM, Didier Pouydebat

 

Une enseignante du collège Bellefontaine, mutée d’office par la rectrice d’académie à compter de la rentrée prochaine, entame ce matin à 8 heures une grève de la faim. Elle réclame sa réintégration. Quatre autres enseignants, ainsi que le principal du collège, ont fait l’objet de mesures de mutation.

Pour mener sa grève de la faim, l’enseignante restera dans le jardin public du rectorat nuit et jour, sans manger et avec un suivi médical. Elle devrait avoir en permanence au minimum quatre personnes pour l’aider, la surveiller et la filmer régulièrement.

Selon les enseignants et leurs représentants syndicaux, ces mutations sont des mesures disciplinaires qui visent des meneurs de la grève de décembre 2014, dans le cadre de la mise en place des Réseaux d’éducation prioritaire.

C. Dm.

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessus, lien vers l’article de La Dépêche, 22 juin 2015.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/06/22/2129550-une-prof-sanctionnee-entame-une-greve-de-la-faim.html

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s