Le Collège Bellefontaine de Toulouse (34) Une grève de la faim à cause d’un chef d’établissement inexpérimenté qui a totalement dysfonctionné ?

Publié: 20/04/2015 dans B 1 Harcèlement Moral Hiérarchique ou douce bienveillance ?, B 2 La communication du Ministère de l'Education Nationale, entre déni et Omerta !, B 6 Les syndicats d'enseignants sont-ils totalement corrompus ?, Le Collège Bellefontaine de TOULOUSE (31)

 

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas de nouveaux articles sur le Collège Bellefontaine de Toulouse. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement scolaire semble très révélatrice de l’utilisation de procédés particulièrement douteux par certains chefs d’établissements, et de l’utilisation de sanctions disciplinaires par un Recteur ou une Rectrice d’Académie dans le but d’intimider et de casser des professeurs jugés trop libres de parole ou d’esprit. Et dire que les gros syndicats sont depuis 60 ans au courant de ces méthodes, et que depuis 60 ans ils se taisent et entretiennent passivement l’Omerta… Une grève de la faim au Collège Bellefontaine ? Les médias nationaux vont-ils relayer l’information, et pousser le Ministère à prendre ses responsabilités ? La grève de la faim a été employée par Roland VEUILLET, et lui a permis, après douze ans de luttes et de protestations, d’obtenir l’annulation, par l’administration, de sanctions injustifiées.

Vous pouvez lire et écouter ci-dessous une des sources qui aurait pu alimenter notre site (article et reportage vidéo de 1 mn45).

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, lien vers l’article de France 3 Midi Pyrénées, 27 juin 2015.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/toulouse/toulouse-apres-son-transfert-aux-urgences-l-enseignante-du-college-bellefontaine-poursuit-sa-greve-de-la-faim-758203.html

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

 

Toulouse : après son transfert aux urgences, l’enseignante du collège Bellefontaine poursuit sa grève de la faim

Pour protester contre sa « mutation dans l’intérêt du service » et celle de 5 de ses collègues suite à un mouvement de grève de trois semaines fin 2014, une enseignante du collège Bellefontaine a entamé son 6è jour de grève de la faim devant le rectorat après avoir dû être hospitalisée aux urgences

  • Par VA.
  • Publié le 27/06/2015 | 11:40, mis à jour le 29/06/2015 | 10:36

 

 

© Cécile Fréchinos/France 3 Midi-Pyrénées La professeur de Svt ce samedi matin au 6è jour de sa grève de la faim

Elle est revenue devant le rectorat où elle a installé sa tente depuis lundi.Après une grosse hypoglycémie qui l’a menée quelques heures hier aux urgences, Laure Betbeder a entamé ce samedi son 6 è jour de grève de la faim.Assistée de ses collègues et amis, suivie médicalement, cette professeur de SVT du collège Bellefontaine de Toulouse n’en démord pas. Elle refuse la mutation d’office qu’elle et 5 autres de ses collègues se sont vus infliger à la suite d’une grève de trois semaines observée fin novembre 2014 dans le collège Bellefontaine.  Le 18 juin 2015, ces 6 enseignants s’étaient vus signifier une mutation et la mise sous le coup d’une procédure disciplinaire.

« J’irai jusqu’au bout, assure l’enseignante, c’est-à-dire jusqu’à l’annulation de ces mutations et de l’ensemble des sanctions dont nous sommes victimes. »

Pour sa part, le collectif de soutien à l’enseignante grèviste de la faim explique que « ces décisions s’appuient uniquement sur les rapports d’un chef d’établissement débutant dont l’inexpérience a empêché de prendre la juste mesure d’un mouvement collectif. Ces rapports, remplis d’inexactitudes, de faits déformés, d’évènements tronqués, sont pourtant suffisants aux yeux de la rectrice et de l’inspecteur académique pour dresser une liste de coupables parmi les enseignants et les sanctionner sans jamais les avoir entendus. »

Jeudi soir, Laure Betbeder avait reçu la visite de la rectrice auprès de son campement. « Je l’ai sentie à l’écoute », affirme-t-elle. « Elle reste bien sûr sur ses positions, mais je pense qu’elle a entendu des choses ».

Ce samedi après-midi, un rassemblement de soutien à l’enseignante en grève de la faim devait avoir lieu à 15 heures place du Capitole.

En signe de soutien, le poète Serge Pey lira pour sa part ses textes devant le rectorat lundi 29 juin à partir de 18h30.

Au 6è jour de grève de la faim

Bonjour , il faut arréter tout ça . Sanctionner des personnes qu’il font gréve ou va ton . Je penser que en france nous étions un pays libre de toute expression . Se qui arrive a ses personnes ne sont pas normale , et le rectorat devrait prendre un peut de graine dans la tète . Ils prennes des personnes qui on un diplôme et qu’il ne connaisse rien aux problème des professeurs ou instituteur . Derrière un bureaux tout et facile . Il ne subisse pas se que les professeurs ou instituteurs subisse tout les jours .Maintenant arrêter de prendre n’importe qui et qui fait n’importe quoi . Soutien a ses enseignants qu’il font tout pour nos enfant .Cordialement .

  • Dans le fond je suis d’accord en partie avec vous, MAIS….. où avez-vous appris le FRANCAIS ???? Fautes de conjugaison, d’accord de synthaxe et j’en passe !!!! il y a des années, à 14 ans au moment de passer le certificat d’études, tout le monde savait compter et aussi écrire notre si belle langue correctement, même si de temps en temps une faute d’orthographe s’incrustait. UNE CATASTROPHE QUE L’ENSEIGNEMENT ACTUEL et j’imagine d’il y a quelques années puisque vous ne semblez pas avoir 15 ans !

    Bon courage si un jour vous deviez rédiger un CV ou autre lettre de motivation. Comprenez-vous les textes des papiers administratifs ??? J’ai bien peur que non et risquez que des in délicats profitent de votre ignorance. J’en suis navrée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :