Le sourire du jour : Lexique pour commencer une belle Carrière.

Publié: 11/09/2015 dans B 8 Sourire.

Lu sur le site neoprofs. Cela nous a bien fait rigoler.

http://www.neoprofs.org/t61164-lexique-pour-commencer-une-belle-carriere

M., J. et P.

* * *

Ayant constaté l’indigence de la formation initiale des nouveaux collègues, nous nous permettons modestement de leur proposer un petit lexique non exhaustif qui a pour but de les aider, de les accompagner et de leur fournir quelques clés pour leur carrière.

Absentéiste : 1. Enseignant. 2. Élève qui marque son dégoût du système.
Accompagnement : 1. Aide aux enseignants dépassés par l’évolution du savoir savant et des avancées pédagogiques. 2. Personnalisé, il s’adresse à des groupes entiers de jeunes. 3. Voir soutien (vieilli).
Accueillir : permet de gérer les flux et les stocks.
Activités : permettent aux jeunes de construire leur propre savoir et de bouger.
Aide individualisée : permet le soutien.
Allègre (Claude) : excellent ministre réformateur et moderne qui a effectué des remises en question décapantes.
Anglais : il est urgent que tous les élèves du primaire le parlent. Plus simple que le français.
Attention : notion dépassée, liée aux abus de l’enseignement frontal. Ne permet pas de bouger.
Autobus : classe où chaises et tables sont disposées de manière archaïque. Peu adapté aux TICE et à la construction des savoirs.
Autocritique : attitude réflexive indispensable à l’enseignant, surtout devant ses supérieurs.
Autonomie : 1. Qualité de l’enseignant qui applique les ordres. 2. Ou de l’élève qui refuse l’autorité des enseignants. Avancée décisive.
Autorité : idée dépassée. Inutile face aux nouveaux publics. Utile seulement aux chefs d’établissement face au personnel.
Autrement : adverbe conseillé, à utiliser après un verbe sans complément d’objet.
Avancée décisive : innovation qui permet de bouger, d’avancer. Tout ce qui peut contribuer à faire reculer l’instruction.

Baccalauréat : vestige napoléonien. Rite trop coûteux et inutile mais toujours aussi exigeant.
Bouger : impératif pour tous ceux qui veulent faire face aux défis du monde moderne.
Budget de l’Éducation nationale : énhaurme, en augmentation exponentielle ces dernières décennies. Gaspillage des fonds publics qui engage les générations futures.

Café pédagogique : site web de référence de tout acteur responsable de l’Éducation nationale (avec celui du ministère).
Cancre : mot à éviter. N’a existé que dans les représentations de certains. A de toute façon disparu.
Chahut : a disparu. Ou bien n’est qu’anomique.
Changement : c’est ce dont est sûr.
Citoyen : élève.
Citoyenneté : droits de l’élève.
Classes préparatoires : doivent disparaître car on y pratique l’inverse de ce qui est la norme dans le reste du système scolaire.
Compétences : c’est ce qui permet de maîtriser des connaissances qu’on n’a pas ou qui changent tout le temps.
Conseil pédagogique : conseil permettant au chef d’établissement de pousser les enseignants à l’autonomie.
Construction du savoir : apport décisif de la psychologie du XXe siècle.
Constructivisme : n’est ni une mode, ni une doctrine. Ce n’est pas non plus, en soi, une démarche pédagogique. C’est une loi de l’apprentissage humain.
Cours : mot vieilli, v. séance.
Culture commune : doit remplacer la culture générale élitiste et bourgeoise.

Décloisonné : voir transversal.
Démocratie : les écoles doivent appliquer la démocratie, v. citoyen.
Détour (pédagogie du) : le chemin le plus court vers l’autonomie.
Développement durable : défi du XXIe siècle qui nous interpelle tous, l’École ne peut y échapper.
Didactique : c’est ce qui manque aux spécialistes des disciplines.
Difficultés d’apprentissage : liées à une mauvaise qualité de l’enseignement et la faiblesse pédagogique de beaucoup d’enseignants.
Discipline : 1. Terme désuet. Évoque le maintien de l’ordre dans une société oppressive. (Voir Foucault et Deleuze). Dépassée et inadaptée à notre époque démocratique. 2. Désigne aussi le découpage archaïque des savoirs.
Docimologie : fait partie des sciences exactes.
Documents d’accompagnement : textes destinés à aider les enseignants à exercer leur liberté pédagogique.
Dyslexie : maladie qu’on dépiste heureusement beaucoup mieux de nos jours. Tout enseignement doit s’adapter aux jeunes qui en souffrent.

ÉCJS : non discipline fondamentale, devrait avoir un horaire à la mesure de son importance. Bond en avant décisif.
École : institution qui ne doit plus en être une. Sorte de prison pour les jeunes.
Écouter poliment : ce que font à leurs dépens certains jeunes qu’on a contraints à subir passivement un enseignement frontal.
Éducation : mot à préférer à « instruction » qui est une conception dépassée, l’Italie l’avait déjà démontré dès 1929.
Élèves : toujours moins nombreux, d’où des postes surnuméraires. Les enseignants ont beaucoup à apprendre d’eux. Dire plutôt apprenants ou jeunes ou bien gamins, suivant le contexte.
Ennui : provoqué chez les jeunes par la pédagogie traditionnelle.
Enseignant(e) : terme préférable à professeur bien que l’enseignant n’enseigne pas mais accompagne les jeunes.
ENT : espace numérique de travail. Permet à chaque membre de la communauté éducative de travailler dans des conditions optimales, de disposer d’un espace personnel de travail, de travailler en groupe. Permet des économies.
ÉSPÉ : vont remplacer les IUFM avec les mêmes personnels mais ce sera complètement différent.
Évaluation : se doit d’être toujours positive pour les jeunes.
Exercices : à remplacer par des tâches complexes.

Facilitateur : ce qu’est le pédagogue, dans sa salle, à côté des jeunes.
Fasciste : adversaire de la pédagogie et des réformes en général.
Femmes : la plupart des enseignants sont des femmes. Souvent enceintes ou absentes à cause des enfants. Fournissent le deuxième salaire du couple ce qui évite de revaloriser les traitements. Elles sont plus proches des jeunes.
Flux : voir accueillir. Jeunes (ou personnels selon le contexte) accueillis.
Frontal : type d’enseignement archaïque. Ne permet pas l’autonomie. (Dans frontal, il y a « front » comme dans Front national).

Gamin : élève.
Géographie : change tout le temps. De toute façon, les techniques modernes l’ont abolie.
Groupe : espace de liberté.
Groupe-classe : il faut se rendre compte que la classe est un groupe. Avancée décisive.
Groupe de pilotage : instrument de l’autonomie. Rien à voir avec l’aviation.

Handicaps socioculturels : qualités des jeunes d’origine maghrébine ou africaine. À respecter.
Histoire : discipline désuète. Ne s’occupe que du passé. Enseigner quelques flashes doit suffire.

Individualisé : ce que doit être l’enseignement de masse.
Innovation : toujours nécessaire. Qualité du pédagogue. Il faut qu’elle soit innovante.
INRP : institut national de la recherche pédagogique (que Ph. Meirieu a dirigé). On lui doit des découvertes et des avancées décisives.
Inspecteur : ami de l’enseignant et plus encore des jeunes. Fournit des outils citoyens à l’enseignant pour exercer sa liberté pédagogique.
Inspection : inadaptée sous sa forme actuelle. Devrait être annuelle et pratiquée par une équipe multidisciplinaire et le chef d’établissement. Doit permettre d’évaluer le mérite.
Instituteur : 1. Violent avec les enfants. 2. Pédophile.
Instruction : archaïsme.
Interdisciplinaire : ce que doit être l’École du XXIe siècle.
Internet : révolutionne l’enseignement. Tout le savoir y est accessible aux jeunes.
Intervenant extérieur : apporte beaucoup, voit les jeunes différemment.
IUFM : grâce à eux les enseignants sont maintenant des professionnels. Il était trop tôt pour évaluer les IUFM (qui ne dataient que de 1989) quand ils furent mis en cause injustement.

Jeunes : minorité opprimée. Voir élèves.
Juillet : mois à conquérir. Les enseignants ne doivent pas profiter de l’été pour échapper à leurs responsabilités.

Leçon : mot vieilli. Voir séance.
Lecture : ne peut s’appréhender que globalement.
Levier : outil qui permet le changement.
Liberté pédagogique : permet de mettre en œuvre les documents d’accompagnement.
Littérature : pratique dépassée avec l’apparition des TICE et de l’Internet.

Maître : mot à bannir (un maître a des esclaves !).
Mathématiques : bientôt remplacées par les ordinateurs.
Meirieu (Philippe) : grand pédagogue, internationalement reconnu, véritable Copernic de la pédagogie, a inspiré l’essentiel des avancées décisives des réformes.
Mérite : qualité de l’enseignant qui applique les instructions, en équipe, de préférence.
Métacognition : remplace avantageusement le savoir. Sensible à un empilement épistémologique.
Méthodes de lecture : toutes sont bonnes (sauf la syllabique qui est réactionnaire).
Ministre : dire « notre ministre ». Bon quand il est de gauche.
Modernisation : toujours nécessaire. Voir innovation.
Modules : espaces de liberté. Devaient être absolument généralisés. Les regretter.
Moyens : il en faut toujours plus mais le contexte est difficile.
Multidisciplinaire : voir décloisonné.

Niveau : ne cesse de monter, comme le démontrent les évaluations.
Notation des enseignants : doit se faire au mérite, pas comme aujourd’hui. Voir mérite.
Notation des élèves : devrait valoriser les productions des jeunes. Lui préférer l’évaluation.
Nouveaux publics : jeunes qui ont des handicaps socioculturels. À valoriser.

Ordinateurs : remplacent les enseignants dépassés, les mathématiques et les livres. Permettent le partenariat.
Orthographe : obsession à dépasser à l’aube du XXIe siècle, celle du français est trop complexe. Voir anglais.
Outils : voir compétences.

Paresse : représentation dépassée, encore répandue chez les professeurs des générations anciennes. (v. ennui).
Partenaire : entreprise qui permet d’économiser les fonds publics.
Passage (en classe supérieure) : véritable droit humain qu’il convient de généraliser.
Pause méridienne : on n’y déjeune plus.
Pays (ce) : France (mot vieilli).
Pédagogie : science vraiment nouvelle, connaît des avancées décisives à l’aube du IIIe millénaire. Fournit des outils à tout enseignant qui se veut acteur du changement.
Pédagogue : C’est un acteur réflexif qui cherche des outils de compréhension et d’action dans un même mouvement. Ce que le professeur traditionnel a beaucoup de mal à accomplir.
Pénurie : se gère.
Piaget (Jean) : seul psychologue du XXe siècle.
Présentiel : mot utile désignant quelque chose de dépassé.
Principal : voir proviseur.
Professeur d’EPS : acteur du changement. Ne voit pas les jeunes comme les autres enseignants, est plus proche d’eux.
Professeur des écoles : enseigne dans le primaire, professionnel et humain contrairement à l’instituteur (v. ce mot).
Professeurs : ont trop de vacances, trop payés pour leurs prestations. Grognent et traînent les pieds. Rentrent chez eux après leur travail. Trop nombreux, à remplacer par les ordinateurs.
Professeure : féminisation à diffuser absolument. La majorité des enseignants sont des femmes (v. ce mot).
Production : tout ce que fait le jeune en classe.
Programmes : doivent toujours être nouveaux, sous peine d’être dépassés.
Projet : toujours d’avenir. L’être humain est un être de projet, la pédagogie est basée sur ce concept.
Promotion sociale : passage automatique dans la classe supérieure d’un jeune qui a des handicaps socioculturels et/ou de mauvais résultats.
Proviseur : agent du changement. Premier pédagogue d’un établissement.

Redoublement : pratique discriminatoire envers les jeunes. La preuve en est que les redoublants réussissent moins bien que les autres. De toute façon cela coûte cher.
Réforme : toujours d’actualité, indispensable, elle met au premier plan la pédagogie et la réussite de tous les jeunes.
Rythme scolaire : chaque enfant a le sien. À respecter.

Savoir : ne peut se transmettre. Se construit en autonomie.
Savoir enseigné, savoir savant : ce n’est pas la même chose.
Science : opinion des scientifiques.
Sciences de l’éducation : ont permis des avancées décisives. Leur maîtrise permettra aux enseignants de dépasser les blocages liés à la parcellisation des disciplines.
Séance : ce qui compose une séquence. On peut avoir plusieurs séances dans une même séquence mais il est aussi possible d’avoir plusieurs séquences dans une même séance.
Sens : il faut qu’il y en ait. Mais il faut le construire, ce qui est une tâche complexe.
Séquence : est composée de séances le plus souvent.
Situation-problème : remplace efficacement un cas concret.
Socialisation : but premier de la scolarisation.
Soutien : véritable travail de l’enseignant. Aide vraiment le jeune à construire son autonomie. Voir accompagnement.
Stock : ensemble d’élèves ou d’enseignants.
Syllabique (méthode) : dépassée depuis longtemps.

Tableau noir : dépassé, on n’est plus à l’époque des dinosaures. Préférer les TICE.
Tâche complexe : est divisée en compétences (v. ce mot). Doit remplacer les exercices obsolètes.
TICE : in-dis-pen-sa-bles dans tous les EPLE. Assurent l’autonomie, permettent le partenariat.
Trace écrite : tout ce le jeune met sur une feuille de papier ou un écran.
Transdisciplinaire : voir transversal.
Transversal : voir multidisciplinaire.
Travail en équipe in-dis-pen-sa-ble, assure l’autonomie.
Travail en groupe : permet au jeune de construire son savoir en autonomie.
Trente-cinq heures : malheureusement pas encore appliquées pour les enseignants. Serait une réforme courageuse et innovante.
Triangle didactique : figure géométrique pédagogique.

Vacances : il y en a trop dans ce pays (voir ce mot). Les enseignants doivent aider aussi les jeunes pendant ces périodes charnières.
Violence : la seule vraie violence est celle que l’École inflige aux jeunes.
Vygotsky (Lev) : seul psychologue du XXe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s