Le Lycée Condé de Besançon (4) Censure de l’information sous la pression du recteur CHANET ?

Publié: 13/09/2015 dans B 1 Harcèlement Moral Hiérarchique ou douce bienveillance ?, Le Lycée Condé de BESANCON (25)

 

Notre blog étant fermé suite aux menaces de quelques harceleurs, nous sommes censés ne rien écrire au sujet du Lycée Condé de Besançon. Cependant, ce qui se passe dans cet établissement scolaire est si grave que nous ne pouvons passer sous silence le combat de ses enseignants.

La journaliste Claire CHAILLET a publié dans L’Est républicain, le 1er septembre, un article précis sur l’envers du décor. Voir ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/03/le-lycee-conde-de-besancon-1-droit-de-cuissage-ou-affabulations-le-rectorat-protegerait-il-le-proviseur-jean-pierre-koeppel/

Or l’article qu’elle a signé deux jours plus tard dans Le Progrès de Lyon est totalement expurgé des détails accablants entourant les principaux faits reprochés au brave proviseur Jean-Pierre KOEPEL (qui, rappelons-le, est peut-être ici totalement innocent, et victime d’on ne sait quel concours de circonstances : complot de services secrets étrangers jaloux de l’efficacité de notre système scolaire, par exemple…).

Pourquoi cette censure ?

Entre temps, le seul fait nouveau semble avoir été… la montée au créneau surréaliste du recteur Jean-François CHANET, pour qui un chef d’établissement est par nature systématiquement innocent, même lorsqu’il est pris la main dans le pot de confiture. Voir ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/10/le-lycee-conde-de-besancon-2-le-recteur-chanet-defend-le-proviseur-et-veut-faire-taire-les-enseignants/

Faut-il en conclure que le recteur CHANET ne se contente pas de museler les fonctionnaires sous ses ordres, mais qu’il a le bras assez long pour faire pression sur les journalistes et étouffer les scandales qui terniraient l’image de l’Académie de Besançon ? Visiblement, la transparence n’est pas très appréciée dans l’Education Nationale. On se demande bien pourquoi…

A suivre…

Jeanne, Marie, et Philippe

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, lien vers l’article de Claire CHAILLET, Le Progrès de Lyon, 3 septembre 2015.

http://www.leprogres.fr/jura/2015/09/03/suspicion-de-harcelement-dans-un-lycee-professionnel-de-besancon

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

 

 

Le Progrès de Lyon

 

leprogres.fr > Jura

Publié le 03/09/2015 à 05:00

Suspicion de harcèlement dans un lycée professionnel de Besançon

Doubs. Enseignants et agents de services du lycée Condé ont manifesté pour dénoncer une grande souffrance au travail. Ils ont lancé un mouvement de grève illimité.

Cinq syndicats ont lancé un appel à la grève. Photo DR

 

 

« C’est un contexte de grande souffrance au travail qui justifie cet appel à la grève lancé par cinq syndicats enseignants (CGT, FO, SNETA, SNUep-FSU et SNEP-FSU) et trois syndicats des agents de service (CGT, FO, UNSA et FSU) » explique Mohamed Gherbi, représentant du personnel chez les enseignants. Tous choisissent leurs mots : « Il existe de fortes suspicions de harcèlement de la part du proviseur sur une enseignante et deux agents féminins. La souffrance est réelle. La preuve : les deux agents bénéficient d’un arrêt de travail et une enseignante s’est vue notifier le 1er juillet dernier un arrêt de travail signé du médecin du rectorat, constatant “un état de santé dégradé”, qui n’a pas abouti à l’issue de son congé maladie actuel. (N.D.L.R. : trois semaines en juin). Elle subit depuis mars 2014 une situation de harcèlement de la part du chef d’établissement que l’on pourrait qualifier de caractérisée, même si les faits sont insidieux et difficiles à objectiver dans ce type de comportement problématique ».
Elle aurait subi des d’avances

L’enseignante assure avoir fait l’objet d’avances de la part de son supérieur mais elle sait sa parole fragile. « Il n’y a pas de témoin… On me propose une confrontation. Je refuse : je ne réussirai pas à l’affronter. Ils m’assurent qu’ils peuvent me protéger. Mais j’ai peur ! Je n’aspire qu’à une chose, faire mon travail tranquillement. L’hypothèse de m’octroyer un poste de remplaçant a été avancée, voire de me donner un poste ailleurs. Pour moi, c’est inenvisageable. Je vais déposer plainte, c’est une nécessité. »

Le proviseur a refusé de faire valoir sont point de vue : « Je vous renvoie vers le rectorat » suggérait son secrétariat. Le recteur rencontrait les personnels du lycée Condé mercredi matin.

Le mouvement de grève amorcé mardi est lancé pour une durée illimitée. « Sa poursuite, ou non, dépendra des solutions proposées par l’administration et des assurances que nous pouvons obtenir pour que le climat s’améliore. »

C. Chaillet

 

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessus, lien vers l’article de Claire CHAILLET, Le Progrès de Lyon, 3 septembre 2015.

http://www.leprogres.fr/jura/2015/09/03/suspicion-de-harcelement-dans-un-lycee-professionnel-de-besancon

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s