Le Lycée Condé de Besançon (9) A pas très – très ! – lents vers la reconnaissance des faits ?

Publié: 23/09/2015 dans B 1 Harcèlement Moral Hiérarchique ou douce bienveillance ?, B 6 Les syndicats d'enseignants sont-ils totalement corrompus ?, Le Lycée Condé de BESANCON (25)

 

Notre blog étant fermé suite aux menaces de quelques harceleurs, nous sommes censés ne rien écrire au sujet du Lycée Condé de Besançon. Toutefois, ce qui se passe dans cet établissement scolaire est si préoccupant que nous ne pouvons le passer sous silence.

Tout a été mis en oeuvre pour ne pas faire de vagues, comme toujours dans l’Education Nationale.

Quelle que soit la gravité des délits, dans les écoles, les collèges, les lycées, les I.U.T. , les facultés, les universités, les grandes écoles, tout est mis en oeuvre pour ne pas faire de vagues.

Le recteur Jean-François CHANET l’a bien compris, lui qui ne supporte pas qu’on puisse oser « atteindre l’honneur d’un chef d’établissement », (voir ici :  https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/10/le-lycee-conde-de-besancon-2-le-recteur-chanet-defend-le-proviseur-et-veut-faire-taire-les-enseignants/ ) mais qui s’accommode fort bien que l’honneur d’une petite prof puisse être mis à mal par un chefaillon, et de la manière la plus brutale, la plus sale et la plus lâche qui soit. De tout cela, il ne fallait pas parler. Il aurait fallu se taire. Une fois de plus. Etouffer les faits, les femmes, et les hommes. Les gros syndicats ont l’habitude, et ils savent très bien comment finir proprement le travail et mettre de côté, définitivement, la parole des victimes.

Les enseignants savent parfois se montrer encore solidaires, et se comporter en hommes justes, en 2015. Ils n’ont pas cédé, ni aux pressions, ni aux achats des consciences, au Lycée Condé. Et le rectorat est contraint de commencer à reconnaître quelques droits à ses agents…

Philippe, Jeanne, et Marie.

 

P.S. : rappelons que le proviseur du lycée Condé bénéficie de la présomption d’innocence, qu’il est peut-être victime d’un complot des services secrets suisses ou guatémaltèques, et qu’il se peut qu’il soit entièrement innocent de ce dont l’accusent de nombreuses personnes.

 

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, lien vers l’article de Ma Commune Info, 8 septembre 2015.

http://www.macommune.info/article/le-recteur-reagit-a-la-manifestation-du-lycee-conde-128856

*************************************************************************************************

************************************************************************************************

 

 

Lycée Condé : l’enquête interne avancée de 12 jours

©Alexane Alfaro – cliquez sur l’image pour agrandir

Suite à la manifestation du lundi 7 septembre 2015 organisée par les professeurs et les élèves du lycée professionnel Condé de Besançon, le recteur a réuni les membres de son équipe ainsi que neuf employés du lycée.

Le recteur a rappelé que « depuis le lundi 31 août, l’autorité académique est représentée dans le lycée par la présence du doyen des inspecteurs de l’Éducation nationale des enseignements techniques et professionnels et des enseignements généraux (IEN-ET-EG) et de la psychologue du travail du rectorat« . Selon les organisations syndicales, la présence de ces représentants a déjà permis de « décrisper certaines choses » grâce au dialogue.

La date de l’enquête interne avancée de 12 jours

Le recteur a décidé de mettre en place une « enquête interne dans le cadre du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail académique (CHSCTA)« . La secrétaire générale de l’académie a souhaité avancer l’enquête au vendredi 11 septembre sur demande des organisations syndicales, au lieu du 23 septembre initialement prévu. Cette disposition permettra « d’entendre l’ensemble des personnels, y compris les non-grévistes qui ont lancé vendredi dernier un appel à l’unité au lycée Condé« .

Un rapide retour au calme

Si les organisations syndicales avaient au préalable souhaité une enquête administrative, le recteur a assuré au personnel « une protection juridique » lors de la réunion du CHSCTA. Il souhaite également « un retour rapide à des conditions de travail satisfaisantes pour chacun« .

(Source : Communiqué)

*************************************************************************************************

*************************************************************************************************

Ci-dessous, lien vers l’article de Ma Commune Info, 8 septembre 2015.

http://www.macommune.info/article/le-recteur-reagit-a-la-manifestation-du-lycee-conde-128856

*************************************************************************************************

************************************************************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s