« J’ai rarement entendu un dignitaire de l’Éducation nationale

parler du corps enseignant   avec   si   peu  de  considération.

Des   élèves   avec   si   peu   de discernement.

De l’institution scolaire elle-même  avec  un  tel  orgueil  de propriétaire.  

De   tout   et   de   rien  

avec   aussi   peu   de recul,  d’humanité, d’humilité, de capacité à douter.

Non, Mme Robine ne doute de rien.

En imposant  le  retrait  de  son  affligeante  réforme,  

apprenons-lui  les  vertus  de l’esprit critique. »

* * *

Notre précédent billet pointait les nombreuses qualités de Médème Françoise ROBINE, Directrice Générale de l’Enseignement Scolaire (DEGESCO). C’est pas nous, c’est-Monsieur-le-Recteur-MORVAN-qui-l’a-dit ! 😉

https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/10/09/fr-1-florence-robine-a-tellement-de-respect-pour-les-enseignants/

Les réactions des enseignants ne manquent pas de sel. Pas plus que celles du Ministère… qui s’est empressé de faire disparaître la vidéo du site officiel de l’Académie de Caen ! Des membres du SNALC de Créteil ont heureusement eu le bon réflexe de sauver ce document qui permet de mieux comprendre le fonctionnement du gratin du gratin de l’institution scolaire.

Qu’en pensent les profs, cette valetaille rééducable ? Le forum neoprofs donne un aperçu. Florilège.

 Philippe, Marie, et Jeanne

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************
Ci-dessous lien vers deux fils de discussion du forum neoprofs :

par Zagara Hier à 8:44

Je n’avais jamais entendu F. Robine, je ne la connaissais pas et n’avais pas d’avis dessus. J’ai mis la petite vidéo d’Audrey, je n’ai même pas pu aller jusqu’au bout affraid
C’est incroyable cette morgue, ce mépris, qui transparaît dans chaque son éructé, ce petit sourire en coin de « hoho vous êtes tous des cons parce que le latin c’est déjà tout cassé alors bon ». Traiter la 3e langue étrangère enseignée en France de cette manière-là, ça montre surtout à quel point elle n’est dirigée que par une idéologie aveugle.

@Celadon a écrit:

@RogerMartin a écrit:Ex-prof de physique en CPGE. Pensons que nous nous dévouons pour que les futur ingénieurs ne subissent plus ce ton ni cette syntaxe.

La physique mène à tout… je ne l’aurais pas cru. Evil or Very Mad

Ce n’est pas la physique qui l’a menée là, mais ses dents tellement longues qu’elles rayent le parquet.

 

 par MUTIS Hier à 13:25

Et combien d’années en Collège ? Car cette dame sait mieux que quiconque ce qui se fait et doit se faire.
En tout cas j’ai fait lire l’article de Morvan … Gros succès et une prof un peu indécise quant à sa venue samedi viendra ! Avec Morvan dans la rue ou avec Robine chez soi… Voilà le choix…

 par WabiSabi Hier à 14:49

Superbe texte dument imprimé et affiché en SDP ce matin avec une grosse mention fluo A LIRE soulignée. Ici, à Lyon, le nom d’Alain Morvan, qui plus est, est encore entouré d’une certaine aura. Plusieurs lecteurs curieux ce matin, et message passé à plusieurs syndiqués et représentants. Twisted Evil
@Adso a écrit:Pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, je les invite à laisser un petit message à madame Robine sur l’adresse mail qu’elle nous a gentiment envoyée sur notre boite mail professionnelle…histoire d’exprimer leurs objections et de libérer leur conscience. Après l’avoir fait je me suis sentie mieux mais ça ne m’empêchera pas d’aller manifester samedi!

Si vous voulez vraiment écrire à Florence Robine, cf. les mails « fonction » en bas de la page.
https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171987

Directrice générale
Florence ROBINE
Courriel : directeur.dgesco [ à ] education.gouv.fr
Télécopie : +33 1 55 55 38 54

Chef de service, adjoint à la directrice générale
Xavier TURION, administrateur général
Courriel : dgesco.c [ à ] education.gouv.fr
Téléphone : +33 1 55 55 34 95

par micaschiste Aujourd’hui à 0:27

@Evariste a écrit: Je voulais transmettre un lien vers l’intégralité de l’intervention de F Robine (un extrait peut toujours apparaître comme une manipulation) et tous ceux que j’ai trouvés sont « morts » (vidéo effacée, vidéo retirée par son propriétaire etc..). F Robine aurait-elle honte? Ceux qui ont posté la vidéo ont-ils honte? La vérité n’est elle pas toujours bonne à dire? On peut tout supposer No .

En attendant, où peut-on trouver cette vidéo?

Envoie un mail à F. Robine pour lui demander pourquoi cette vidéo si instructive a été supprimée. S’est-elle rendue compte que ses propos étaient trop affraid pour les profs éducables ?

par MUTIS Aujourd’hui à 8:14

La plupart des gens ont compris la nocivité de cette réforme…
Le discours de Mme Robine et l’analyse de M.Morvan mettent en évidence un point essentiel : l’infantilisation, la caporalisation et le mépris profond pour les profs de terrain.
Cela vient du plus haut de la hiérarchie et se diffuse par degrés.
Alors, personnellement, je ne supporte plus ce dédain. Et je le dis clairement, le temps de la révolte est venu.
Et personne ne devrait plus supporter d’être traité ainsi par des pseudo élites incompétentes qui ont déserté le terrain par vanité, ambition ou simplement mépris du petit peuple… L’heure d’exprimer sa révolte face à l’outrecuidance et à la prétention est venue. Et le texte de Morvan comme la présentation de Mme Robine devraient permettre à tous ceux qui avaient encore des doutes, de ressentir cette morgue et cette arrogance de l’institution :
J’ai rarement entendu un dignitaire de l’Éducation nationale parler du corps
enseignant avec si peu de considération. Des élèves avec si peu de
discernement. De l’institution scolaire elle-même avec un tel orgueil de
propriétaire. De tout et de rien avec aussi peu de recul, d’humanité,
d’humilité, de capacité à douter. Non, Mme Robine ne doute de rien. En
imposant le retrait de son affligeante réforme, apprenons-lui les vertus de
l’esprit critique !
Cela devrait révolter en effet tous ceux qui ont encore de la dignité…

par Celadon Aujourd’hui à 8:17

Correction : des pseudozélites.
Et en effet, mais ça fait bien longtemps que notre dignité est mise à mal, sinon nous ne serions pas traités de la sorte par l’ensemble de la société. Ce qui est très frappant aussi, c’est l’arrogance et l »orgueil de propriétaire ».

par PauvreYorick le Lun 5 Oct – 21:29

Le peu que la collègue à réussi à LTer montre assez à quel point le discours de la DGESCO est délirant. Je ne trouve pas d’autre mot : si un quidam tenait sur les réalités quotidiennes qui le touchent de près un discours aussi azimuté que celui que la DGESCO tient sur l’enseignement en France, il ne mettrait pas 24h à être interné.
@fanette a écrit:Mme Robine a aussi rencontré les chefs d’établissement de chez nous. Ce qui m’inquiète, c’est que ma CDE, plutôt circonspecte sur la réforme (elle n’avait pas du tout apprécié de se faire avoir sur le 26 h + 3 h 😀 ), m’a paru admirative de la dame. Elle l’a trouvé brillante lors de la conférence. Elle m’a aussi confirmé que : 1) les chefs d’établissement sont largement pour le principe de la réforme, 2) qu’ils n’ont que très peu d’infos concrètes, et ne réalisent absolument pas les difficultés techniques de sa mise en place 👿

Rien de surprenant. Il suffit de l’écouter dans ses interventions à la radio ou à la tv: elle parle très bien et elle est capable de sortir le plus gros des mensonges avec un aplomb sidérant en lui donnant toute l’apparence de la vérité.

Quelqu’un qui ne connait pas le sujet dont elle parle va forcément la trouver brillante et être convaincu. Quelqu’un qui connait le sujet dont elle parle va la voir comme la menteuse et manipulatrice qu’elle est.

par MUTIS le Mar 6 Oct 2015 – 18:04

 
Tout à fait d’accord : pour la trouver « brillante », il faut accepter son discours et son analyse fort retors… Il ne faut pas trop se poser de questions surtout et boire ses paroles avidement. Dès qu’on creuse, tout s’écroule.

 par Tangleding le Mer 7 Oct 2015 – 0:31

En fait on comprend d’où vient cette obstination démoniaque pour cette réforme : Mme Robine explique bien que le MEN a toujours voulu mettre tout ça en place sans y être jamais parvenu, et que si cela n’a donné aucun résultat c’est parce que ça n’a pas vraiment été mis en place « de manière cohérente et coordonnée ».

Donc maintenant, avec une jeune ministre ambitieuse, ils vont y arriver : en avant toute dans le mur & le mur finira par s’évanouir.

C’est ce qui est le plus glaçant. Mais aussi le plus encourageant. Le dogmatisme de cette clique d’idéologues sera ce qui les perdra..

par Audrey le Mer 7 Oct 2015 – 0:54

C’est vraiment à vomir…

Et je ne supporte pas de la voir dire que les équipes doivent « mûrir », comme si nous étions des gosses immatures incapables de travailler seuls efficacement et de juger de la pertinence d’une décision ou d’une organisation.

par Tangleding le Mer 7 Oct 2015 – 0:57

J’adore quand elle martèle au départ que les enseignants sont des cadres et qu’il faut les considérer comme tel, puis à 27’55 elle insiste sur l’importance de l’accompagnement pédagogique, « aussi bien d’ailleurs pour les cadres que pour les enseignants »…

Le retour du refoulé…

J’aimerais bien savoir combien est payée cette « cadre » de la DEGESCO pour débiter ses âneries…

Vu la haine qu’a cette responsable pour le 2nd degré, les collègues en lycée peuvent mesurer leurs abattis…

Comme elle dit « voilà » avec son air satisfait (il faudrait lui faire travailler la compétence d’oral).

Même mépris que NVB.

« Faites comme moi, ne lisez plus rien. »

On s’en doute qu’elle ne doit pas lire grand chose…

 par Tangleding le Mer 7 Oct 2015 – 1:13

« Une évaluation c’est pensé en même temps que le cours. »

Ah bon ? Mais par contre on change le programme de 3e l’an prochain et les élèves sont évalués dans la foulée avec un nouveau brevet pour le cycle 5-4-3e…

C’est vraiment un tissu de contradictions.

« Au lieu d’avoir ce magma infâme, euh informe, des moyennes des disciplines dont on ne sait pas d’où elles sortent… » (sic)

J’ai en tête une réponse un peu vulgaire en 3 lettres, qui ne sera certes jamais aussi vulgaire que les propos de cette responsable de l’EN…

par hypermnestre le Mer 7 Oct 2015 – 8:42

« Ceux qui depuis qu’ils sont tout petits veulent faire latin » ??? « dont les parents font le siège du bureau du directeur depuis l’entrée en 6e » ???
Cette femme travaille dans l’éducation ? Vraiment ? Elle sait à quoi ressemblent les latinistes actuellement ? Des élèves qu’il faut aller, pour la grande majorité, chercher avec les dents ? Elle sait aussi que le latin commence en 5e ?
« Des éléments de langues anciennes dans le programme de français, dix ans qu’on en avait pas vus » ??? Mais elle a lu les anciens programmes ? Elle sait que l’on doit faire des liens avec les LCA ?
Des erreurs, des aberrations, du mépris… c’est une honte, ce discours, une honte, de bout en bout.

Je suis en train de regarder la suite de ce que j’ai v u hier soir, et je continue la prise de notes. J’me fais du mal, je sais… , mais il faut pouvoir démonter le discours , les entreprises autoritaristes. En tout cas aucun élément de langage managérial à la sauce EN ne nous est épargné « outils de pilotage » « innovation » « leviers » « contrats d’objectifs »… ponctués des tics de langage « voilà » « on va dire » « les profs » …

Il y a un aussi qui me hérisse le poil, avec son air satisfait, et son hochement de tête approbateur comme un chien en plastique et fourrure pur plage arrière de bagnole de beauf Twisted Evil

Je trouve qu’elle  n’a pas l’air très nette, sa façon de sauter d’un sujet à l’autre, d’utiliser du jargon pour embrouiller… La coke?
Et au début, sa façon de jouer avec ses cheveux, comme une ado chirolp iei c’est quoi ce cinéma!

par jeanne le Mer 7 Oct 2015 – 15:11

J’ai envoyé le lien de la vidéo à mes collègues, avec quelques notes que je vous copie ici si ça peut gagner du temps à certains :

24-25′ : F. Robine revient sur le décret 2014 sur les missions des enseignants : nous devons 1607h sur 36 semaines, donc potentiellement 44h de travail par semaine : toutes les réunions de préparation, concertation etc sont donc imposées dans ce cadre-là. Explication des demi-journées de travail (comme le 18 novembre pour nous) sur convocation du recteur.

31′ : où l’on apprend qu’un enfant n’a pas forcément besoin d’un professeur pour apprendre et qu’il peut aussi mieux apprendre avec un camarade qu’avec son prof.

35′-36′ : « Faites comme moi, ne lisez plus rien ! »

38′ : F. Robine estime que 5 jours de formation ne vont pas être de trop pour apprendre aux enseignants qu’un évaluation doit être pensée en même temps que le cours.

45′ : confirmation : plus d’épreuve d’HDA au DNB. Le travail pourra être réinvesti dans le cadre des EPI ou du PEAC.

46′ : Fin du contrôle continu au DNB, du « magma infâme » (lapsus avant de se reprendre : « magma informe ») des moyennes sorties de nulle part.

50′ : à effectifs constants, les DHG des établissements ne devraient pas baisser. A surveiller en janvier-février, donc.

52′ : l’EIST est à privilégier en 6ème : une des occasions de faire vivre l’interdisciplinarité. Il faut éviter « la juxtaposition bête des disciplines à la demi-heure près ».

56′ : les profs doivent en finir avec les fantasmes autour de l’inspection. Un inspecteur ne va pas nous reprocher d’être en retard sur notre programme. Arrêter la logique « je tourne les pages de mon programme et j’avance quoi qu’il arrive ».

58′ : en formation, il faudra faire comprendre aux profs que l’EPI, ce n’est pas un « prof qui s’arrache le cœur en abandonnant une heure de sa discipline ».

59′ – 1h : les CDE doivent faire progresser leur équipe enseignante, par des paliers de maturité, mais ne pas trop tarder non plus, « faut qu’ça bouge » !

1h07 : la question du latin : F. Robine s’amuse de « Ceux qui depuis qu’ils sont tout petits veulent faire latin », « dont les parents font le siège du bureau du directeur depuis l’entrée en 6e pour qu’ils soient inscrits dans l’option ».
« Des éléments de langues anciennes dans le programme de français, dix ans qu’on en avait pas vus » : visiblement, elle n’avait pas lu les anciens programmes…

 par Sowana le Mer 7 Oct – 18:05

Deux passages particulièrement exécrables :
en parlant de la différenciation pédagogique « Quand je dis cela aux enseignants, j’ai un succès mitigé en général mais ça ne me trouble pas outre mesure. J’ai une conviction absolue en l’éducabilité des enseignants »
_ plus tard « vous savez, ne lisez pas trop les journaux si je peux vous donner un conseil. Faites comme moi, ne lisez plus rien, vous vivrez beaucoup mieux… »
Quant au futur nouveau brevet « On n’est pas obligé d’avoir des usines à gaz, ça dépend de la maturité des équipes ».
Quelle c…….
Il y en a d’autres, des passages exécrables, même si celui-ci est l’est particulièrement.
Il y a par exemple l’espoir placé dans les ESPE pour les fournées à venir, destinées à « essaimer » en 2016 dans les établissements. Avec tout l’implicite que cela comporte …

 par ylm le Mer 7 Oct – 19:26

Le texte d’Alain Morvan sur cette conférence de Robine:
https://txtmv.files.wordpress.com/2015/10/am_le-caporalisme-c3a9pinglc3a9.pdf
J’ai rarement entendu un dignitaire de l’Éducation nationale parler du corps enseignant avec si peu de considération. Des élèves avec si peu de discernement. De l’institution scolaire elle-même avec un tel orgueil de propriétaire. De tout et de rien avec aussi peu de recul,  d’humanité, d’humilité, de capacité à douter. Non, Mme Robine ne doute de rien.

Ça résume bien le personnage.

 par Presse-purée le Mer 7 Oct – 21:56

 
Nous sommes éducables parce que nous ne savons pas lire, n’avons rien compris à cette réforme qui est bonne par essence car elle vient des amis du peuple, comme le montre quotidiennement leur action sociale, économique et éducative.

par JCP Hier à 5:24

J’ai tenu jusqu’au bout…
J’ai bu les paroles de Mme Robine jusqu’à la lie…
Bon, j’avoue, quand elle est partie sur l’eau, j’ai sorti le ricard parce que ça devenait trop insupportable…
Mais cahin-caha, j’ai validé la compétence « entrer dans l’échange oral : écouter » sans faillir cette rhétorique consternante…J’ai savouré ses clichés éculés sur le prof de collège qui passe son temps à tourner les pages de son manuel, de la page 9 à la page 15, pour s’attirer les faveurs de la statue du Commandeur l’inspecteur des travaux finis, en sacrifiant au passage ces pauvres élèves en difficultés réussite différée…
Oui, Madame, je le confesse, c’est tous les jours que j’assassine Mozart dans mes classes ! Conspuez-moi…J’ai goûté ses trémolos généreux sur l’école de l’inclusion aux forceps. Ça m’a rappelé cette classe dont quatre élèves m’ont été retirés par les forces de l’ordre en cours d’année… J’aurais bien voulu les inclure, moi, mais les juges et l’administration pénitentiaire en ont décidé autrement… Franchement, on n’est pas aidé !J’ai aimé ses appels au bon sens : « tout le monde sait ce qu’il faut faire… » Mais les profs ne le font pas… Quels c*** quand même ! Heureusement que « l’éducabilité » est possible avec les enseignants aussi… Quelle bienveillance, Madame !J’ai adoré la maîtrise du verbiage discours pédagogique riche en concepts puissants et novateurs : « compétences », « cycles », paliers de maturités »… De quoi réjouir les futures et multiples réunions pédagogiques…J’ai frôlé la béatitude chaque fois que revenait le refrain incantatoire de l’innovation nécessaire… Un bémol cependant. Je déplore d’avoir entendu l’expression fâcheuse « transmettre les savoirs »… En effet, comme l’a si bien dit Jean Desoli, inspecteur ou ex-inspecteur de son état, « le savoir n’est pas le SIDA : il ne se transmet pas.  » (In Boulet rouge pour tableau noir, Syros, 1997).Bref… Non, rien !

par Luigi_B Hier à 20:20

La vidéo a été retirée.

 par Honchamp Hier à 20:40

 
Effectivement. Ce matin, elle était sur le blog d’un certain Christophe Chartreux , favorable à la réforme, qui disait « mieux vaut écouter l’originale que d’écouter les bruits de couloir ».
Ce soir, plus rien.

par Ilse Hier à 20:50

 
Ce qu’elle dit est donc si explosif ? Auraient-ils peur de ce que Robine dit ?

 par elpenor08 Hier à 20:51

 
Ce qu’elle dit est simplement clair, précis et sans équivoque.
Cela ne va donc pas tout à fait dans la mécanique bien huilée de la communication officielle. C’est un peu plus, disons, brutal…

 par Tangleding Hier à 21:17

 Il faudrait que quelqu’un l’ait téléchargée avant le retrait. J’ai pensé à le faire mais je ne suis pas en France en ce moment et j’ai une grosse connexion de merdre, limitée en plus.

Le pire c’est que je sentais le coup venir.

J’aurais dû demander à quelqu’un du forum de la télécharger. Mais peut-être que certaines antennes syndicales l’ont fait et peuvent remettre la vidéo en ligne ?

J’y ai pensé aussi, mais je n’ai pas été bon…

Enfin on a transcrit pas mal de ses brillantes saillies… C’est toujours cela.

On peut sur cette base se faire une petite idée du mépris poisseux dont cette fonctionnaire ruisselle à l’égard des enseignants du 2nd degré (et des journalistes, pourquoi se gêner ? )

 par Saltaojos Hier à 21:27

 
« Par chance » j’ai écouté hier après-midi la conférence de F. Robine à Caen, ça m’a un peu… choquée. Je n’ai pas pensé à la télécharger, je suis désolée. Mais vraiment, la vidéo de l’ESEN ne montre pas le même mépris envers les profs.
Les passages sur « l’éducabilité » des enseignants étaient tellement méprisants que j’ai été étonnée que l’auditoire ne réagisse pas.

 par ylm Hier à 21:35

 
J’ai bien fait de la télécharger cette vidéo…

par micaschiste Hier à 22:03

 
J’ai regardé cette vidéo hier soir. J’ai été tellement choquée par le mépris de FR que j’ai abandonné la correction de mes copies. Cela ne me surprend même pas qu’il y ait une tentative de faire disparaître ce message du web.
Ylm, tu as un Ordinateur bien protégé ? Fais des sauvegardes sur un autre support. Tous les services secrets doivent être en train de tenter de pirater ton ordinateur professeur

par elpenor08 Hier à 22:14

 

J’ai écrit au blog du susnommé Chartreux en me faisant passer pour un parent d’élève. Voici le mail:

Bonjour Monsieur,
Je souhaitais visionner la vidéo de Mme Robine sur les conseils d’un enseignant qui voulait me rassurer sur la réforme. Je suis parent d’élève et les « bruits de couloir » que vous évoquez m’intriguent. En effet, je préfèrerais écouter la parole directe de celle qui, apparemment, a conçu cette réforme.
Avez-vous une idée d’où je pourrais retrouver cette vidéo.
Je vous remercie très cordialement de votre aide.
P. Dupont

Réponse:

Bonsoir
Hélas cette vidéo n’était disponible que quelques jours, mises en ligne par l’académie de Caen.
Je fais mon possible pour vous en envoyer une autre, identique.

Christophe

Cinq minutes plus tard, il m’envoie un lien vers la conférence de juin 2015 à l’ESEN…

 par Audrey Hier à 22:33

 
Oui, la vidéo de l’ESEN est loin d’être identique à celle de Caen.

@C’est pas faux a écrit:

@Ilse a écrit:Ce qu’elle dit est donc si explosif ? Auraient-ils peur de ce que Robine dit ?

Ou alors ils ont peur de ce que Robine est.

Laurent Ruquier, sors de ce corps !

par Roumégueur Ier Aujourd’hui à 06:44

 
Entre le fichage des enseignants et la suppression de vidéos ‘compromettantes’, on baigne vraiment en plein délire. Ils perdent leurs nerfs là haut… Bon signe !

 par archeboc Hier à 22:09

J’ai regardé 2 minutes de Florence Robine, version ESEN. Elle ne valide pas la compétence « maîtrise de l’interrogative indirecte ».

Ce qui n’indique pas seulement l’estime dans laquelle elle tient les enseignants : c’est du mépris aussi pour les perdir.

 

 par ycombe Hier à 23:33

La video montre surtout que ce sont les profs que Robine hait.

Dans la vie des eaux, Robine est l’eau-teur de l’idée d’EPI-scine qui fait couler beaucoup

par Iphigénie Aujourd’hui à 08:32

Je l’ai regardée par extraits aléatoires ( parce que bon….) mais moi ce qui m’a frappé ce n’est pas tant la haine des profs( what else chez » ces gens- là ») mais surtout une posture et des paroles extrêmement méprisantes pour l’autorité de la  » supposée » ministre: que FR veuille préserver sa carrière m’étonnerait moins dans cette censure que le remords à l’égard de paroles trop choquantes pour les profs….. Wink

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous lien vers deux fils de discussion du forum neoprofs :

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s