Dans de précédents billets, nous avons mis en lumière la curieuse conception que John, administrateur du forum neoprofs, se fait de la pluralité des idées et de la liberté d’expression.

Rappel en 6 points.

* * *

1)

Notre premier constat a été le suivant. La grève du Collège Marie Curie de Provins, curieusement, ne fait l’objet d’aucune information sur le site neoprofs. Pas plus que des dizaines d’autres situations présumées de Harcèlement Moral Hiérarchique, auxquelles neoprofs refuse de faire la moindre publicité, les profs harcelés puissent-ils en crever !

Est-ce parce que John aime les avancements d’échelon très rapides, les promotions généreuses, les conditions de travail ultra-privilégiées ? Il ne s’agirait pas de se fâcher avec l’administration, dans laquelle il a tellement de relations, d’amis, de copains…

Il ne faudrait surtout pas fâcher les syndicats des chefs d’établissements harceleurs. Ce serait d’autant plus dommage qu’ils appartiennent aux mêmes fédérations syndicales que les gros syndicats enseignants, qui peuvent rendre bien des services à John…

Voir ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/24/le-college-marie-curie-de-provins-5-une-greve-peu-mediatisee/

* * *

2)

En travaillant un peu le sujet, très vite on s’aperçoit que les administrateurs de neoprofs auraient peut-être une tendance assez prononcée à… protéger les chefs d’établissements harceleurs. Rien que cela !

 «  Les administrateurs du forum neoprofs refusent que soit réellement débattue sur leur site la question du Harcèlement Moral Hiérarchique.  »

 « Le Harcèlement Moral Hiérarchique est un sujet tabou sur le forum neoprofs, parce que ses administrateurs l’ont décidé ainsi. Ne nous demandez pas pourquoi… demandez-le leur !  » 

 « L’essentiel sera que les lecteurs et les intervenants du forum ne puissent pas débattre du dessous des cartes et de l’envers du décor de certains syndicats ultra majoritaires, qui syndiquent dans les mêmes fédérations aussi bien les p’tits profs insignifiants que les chefs d’établissements (y compris les harceleurs) et les Inspecteurs (y compris ceux qui ont une connaissance précise des faits de Harcèlement Moral Hiérarchique et qui les couvrent, par leur silence ou par leur action).  »

Voir ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/28/np-1-neoprofs-un-forum-qui-protege-les-chefs-detablissements-harceleurs/

* * *

3)

Neoprofs n’hésite jamais à censurer une parole un peu trop libre. Tous les prétextes sont bons (justifications pseudo-juridiques, charte élastique, suppression des messages incriminés de sorte que personne ne puisse vérifier quoi que ce soit, etc.)

Plus d’un brillant esprit en fit les frais. On citera l’enseignant et essayiste Jean-Paul BRIGHELLI, auteur entre autres ouvrages de La Fabrique du Crétin, qui dessilla nombre de citoyens et qui continue d’ouvrir les yeux sur les travers et les maux de notre système éducatif.

 « Jean-Paul BRIGHELLI, qui a vu ses 12 000 contributions au forum neoprofs effacées en quelques clics – y compris celles purement pédagogiques. Dans son article du 24 avril 2014 publié sur le site du journal Le Point, Jean-Paul BRIGHELLI dévoile la censure incroyable dont il a été l’objet.  » 

http://blog.soseducation.org/michel-m-censeur-de-neoprofs/

http://ac.matra.free.fr/FB/20140424brighelli.pdf

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-les-forums-de-profs-une-cour-de-recre-dictatoriale-24-04-2014-1815776_1886.php

Ce qui est arrivé à cet enseignant réputé a également frappé des dizaines d’intervenants anonymes de neoprofs, sous d’autres prétextes ou pour d’autres raisons. Quelles que soient les motivations de ces censures, elles ont longtemps été systématiques à l’encontre de ceux qui abordent les dessous des cartes du harcèlement hiérarchique dans les collèges et les lycées (sujet sur lequel Jean-Paul BRIGHELLI ne s’est pas penché sur neoprofs, à notre connaissance). Nous l’avons écrit :

 

 « Les administrateurs du

 

forum neoprofs,

 

tout en donnant le change par ailleurs,

 

musèlent et censurent les lanceurs d’alerte

 

qui tentent de briser l’Omerta

 

sur le Harcèlement Moral Hiérarchique.  »

 

 

 «  Notre souci est d’exposer l’Omerta dans le domaine du H.M.H., afin de briser le déni et la loi du silence. Michel M., alias John, ne partage pas ce souci. Mais vraiment pas ! L’administrateur du forum neoprofs a fait le choix jusqu’ici de contribuer activement à entretenir l’Omerta sanglante.  »

C’est expliqué ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/29/np-2-le-forum-neoprofs-censure-les-lanceurs-dalerte-et-bannit-jean-paul-brighelli/

* * *

4)

John de neoprofs censure à tour de bras… tout en se drapant dans la toge immaculée de celui qui dénonce… la censure !

 « Amusant. Au moment même où nous publions des preuves de l’incroyable censure que John, l’administrateur du forum neoprofs, a mise en place à l’encontre de ceux qui tentent de briser l’Omerta régnant sur l’ampleur du Harcèlement Moral Hiérarchique dans l’Education Nationale, le même John ouvre sur son site un fil dénonçant… le contrôle par la rectrice de Montpellier de la liberté de parole de ses troupes ! »

 «  Sur neoprofs, on ne sensibilise surtout pas les enseignants et l’opinion sur l’Omerta que notre blog met en lumière»

Voir les détails ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/29/np-3-ladministrateur-de-neoprofs-censure-les-lanceurs-dalerte-tout-en-denoncant-la-censure/

* * *

5)

Oui, John censure. Quitte à réécrire les faits. Quitte à réécrire l’histoire avec un petit « h » et… l’Histoire avec un grand « H » !

« Epinglé depuis 2 jours pour la façon dont il censure toute information un peu trop dérangeante sur l’ampleur du Harcèlement Moral dans l’Education Nationale, Michel M., alias John, administrateur du forum neoprofs rame pour tenter de justifier ses positions.

Comment expliquer qu’on contribue activement à plaquer une chape de plomb sur les abus de pouvoir des chefaillons et de l’administration ?

Comment justifier qu’on soit complice du déni qui règne sur la répression féroce et les sanctions arbitraires contre les profs qui refusent de se comporter en moutons ?

Comment se dédouaner de ses responsabilités et de son implication dans le processus de confortation de l’Omerta qui règne dans les rectorats ? »

C’est ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/09/29/np-4-quand-john-reecrit-lhistoire-de-france-pour-justifier-sa-participation-a-lomerta/

* * *

6)

Enfin, il a fallu attendre le 4 octobre 2015 pour que le forum neoprofs découvre avec une stupeur à demi-feinte que certains Chefs d’Etablissement pratiquaient le fichage des enseignants placés sous leurs ordres. Les internautes qui avaient jusqu’ici essayé d’en parler sur neoprofs avaient tous été censurés, baillonnés, muselés puis bannis à vie. Des syndicalistes du SNES et de l’UNSA leur étaient tombés dessus à bras raccourcis et les modérateurs et administrateurs du forum avaient fait le reste.

Peut-être, parce que la réforme du collège devait être contrée, et qu’il fallait essayer d’enflammer les troupes à la « veille » de la grève du 10 octobre, le tabou fût dépassé, la censure pesant depuis toujours sur le sujet vola en éclats.

«  Ca alors ? Quelle surprise ? Oh là là là là là là… Jamais nous n’aurions pu soupçonner que de telles choses puissent exister dans l’institution scolaire !

Si neoprofs voulait bien republier, exhumer, ressusciter les échanges consacrés à ces sujets, tous ces messages qui ont été censurés et effacés ces dernières années, on s’apercevrait très vite du rôle des modos et des admins de ce forum dans le retard de cette prise de conscience, décidément très, très, très tardive chez les profs – et qui commence à peine à s’esquisser chez les membres et les lecteurs de neoprofs.

Amusant de lire que certains intervenants semblent estomaqués par la découverte de ce que nous avons toujours considéré comme des secrets de polichinelle. Les méthodes ultra-violentes du management ultralibéral étaient pratiquées à La Poste, chez Renault, France Telecom, dans les grands groupes de distribution alimentaire, et naturellement le Mammouth, lui, a toujours été épargné jusqu’à la date du 4 octobre 2015.

Encore quelques années pour se dessiller progressivement, et on se rendra compte que mince ! Ceux qui dénonçaient tout ça n’étaient donc pas de dangereux paranoïaques… Si on avait su, on les aurait écoutés et on aurait gagné du temps. On aurait même pu freiner le bazar, voire empêcher sa mise en place ? Sacré John ! Quel farceur ! Il nous a bien eu en muselant les lanceurs d’alerte… »

La suite ici : https://omertaaurectorat.wordpress.com/2015/10/05/np-5-quand-le-forum-neoprofs-decouvre-enfin-les-methodes-de-management-des-chefs-detablissement/

* * *

Mais les choses ne se sont pas arrêtées là. Après ce rappel en 6 points, dans un prochain billet nous montrerons comment John et ses sbires continuent, ces derniers jours, de censurer sur neoprofs toutes celles et tous ceux qui auraient la prétention de porter une réflexion objective ou un regard critique sur l’action de deux syndicats enseignants : le SNES et l’UNSA.

A suivre…

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

 

 

Publicités
commentaires
  1. […] NP (6) Quand le forum neoprofs censure et musèle les contradicteurs du SNES et de l’UNSA !&nb… […]

  2. Olé dit :

    Anecdote du jour, le 26/10/2015, vers 10-11 heures en provenance de nos amis les kapos de neoprofs :

    /L’intervenant stafilokok venant de poster sur le forum neoprofs des messages (articles de /quotidiens) sur le thème de la violence subie par les usagers de l’Ecole, et subissant des verrouillages systématiques, sur le ton si caractéristique d’un chefaillon d’établissement j’ai posté vers à mon tour, demandant pourquoi lesdits messages étaient systématiquement verrouillés. je fus banni dans la minute.
    Neoprofs est un site qui entretient des liens extrêmement étroits avec le MEN, cela est évident…

    • Bonjour,
      Merci pour votre témoignage.
      Chacun peut tenter l’expérience de s’inscrire sur neoprofs, puis de vérifier quelle est la politique de censure pratiquée sur ce forum.
      Oser évoquer la réalité du Harcèlement Moral Hiérarchique, ou la collusion voire la corruption de certains « syndicalistes » (sans pourtant les nommer), et c’est le ban immédiat.
      Cordialement,
      M., J., et P.

      • Ole dit :

        Vous avez raison, mais de manière plus troublante encore, cela ne concerne pas que le HMH, mais d’autres points que l’administration juge insupportable d’évoquer, comme celui que j’ai signalé. ,

        Quand ces points le sont, une meute, toujours les mêmes noms Henriette, Thalia de G Daphné, Roger Martin, Asha Kren…) s’engage, sans y avoir participé le moins du monde, à torpiller le débat suivant des méthodes immuables : après tentatives de souiller la réflexion en postant des messages potaches sans le moindre rapport avec le thème de réflexion, accusation d’être un troll pour celui qui ne cède pas aux provocations, ou par exemple un « lambertiste » (sic) dans le fil sur la manifestation du décembre .au sujet du problème posé par le paiement sur fonds publics des salaires des enseignants du privé, (où l’un des partisans du financement public de l’Ecole privée s’est tellement ridiculisé toutefois, qu’ils n’ont pu atteindre leur objectif)

        D’où mon interrogation sur la relation spéciale entretenue avec le MEN.
        La rapidité fulgurante de mon bannissement suite à une question des plus anodines, mais sur un thème tabou pour eux, me semble l’illustrer.

  3. Chacon dit :

    Le réflexe mesquin de la censure

    Après avoir proposé une modeste réflexion relative aux errements du pédagogisme et à son culte de l’innovation à outrance, le texte intitulé « l’innovation pédagogique : une arme de culpabilisation massive » qui en a donné corps a été tronqué par le modérateur Artysia, au motif qu’il s’agit d’une citation.

    Au début, j’ai attribué cette décision à une simple erreur d’interprétation due à une absence de lecture de la part de notre ami modérateur. J’ai donc pris soin de lui expliquer qu’il ne s’agissait nullement d’une citation et que le texte est tout bonnement de ma plume. Ce à quoi, en guise de réponse, mon texte a été littéralement supprimé sans aucune autre forme de procès. Alors, qu’est-ce qui explique cette censure en bonne et due forme ?

    À cet égard, j’ai essayé de dire à l’auteur de cette turpitude ce qui suit.

    <>

    Comme l’on peut s’en douter, cette philippique n’a pas eu la moindre chance d’être publiée, puisque la première tentative pour ce faire a été balayée par le réflexe de la censure violente et mesquine dont a fait montre avec brio le modérateur en question. Pis encore, s’en est suivi mon bannissement immédiat. Telle a été la seule réponse apportée par ce trou noir de l’intelligence humaine.

    Bien à vous.

  4. […] Source : NP (6) Quand le forum neoprofs censure et musèle les contradicteurs du SNES et de l’UNSA ! (1… […]

  5. chanig dit :

    Maintenant pour s’inscrire sur néoprofs, il faut donner son adresse mail académique!Ils n’ont plus confiance en les membres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s