Archives de la catégorie ‘Le Collège Daniel Castaing du MAS d’AGENAIS (47)’

 

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas d’articles sur le Lycée Saint Jacques d’Hazebrouck. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement, selon le témoignage oral recueilli par une journaliste, est très révélatrice de la façon très particulière dont un chef d’établissement scolaire peut exercer ses fonctions au détriment de la qualité de vie qui y règne. Qu’on en juge :

« – des prises de décisions qui ne sont jamais concertées, ce qui provoque évidemment pas mal de dysfonctionnements au quotidien,

– des emplois du temps qui ont été bricolés,

– des choses qui sont décidées et qui finalement ne sont pas appliquées,

– des promesses qui ne sont pas tenues,

– des libertés qui sont prises avec des textes réglementaires, des Bulletins Officiels de l’Education Nationale et également du code du travail,

– de la discrimination syndicale,

– donc nous avons ici au sein de l’établissement quelques enseignants et personnels OGEC qui sont psychologiquement épuisés ».

 

Vous pouvez néanmoins lire et écouter ci-dessous deux sources qui auraient pu alimenter notre site.

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous article de Karine DELPLACE, 24 avril 2015, Delta FM.

http://www.deltafm.fr/actu/actu-28850.html

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous article de Christian TAFFIN, 19 septembre 2014, La Voix du Nord.

http://www.lavoixdunord.fr/region/hazebrouck-une-petition-de-la-cgt-au-lycee-ia18b47651n2388617

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

 

 

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le lycée Saint Jacques d’Hazebrouck hier midi

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le lycée Saint Jacques d’Hazebrouck hier midi (© K. Delplace – Delta FM)

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le lycée Saint Jacques d’Hazebrouck hier midi… Une manifestation d’enseignants, de membres du personnel administratif et d’élèves, pour protester contre les dysfonctionnements relevés dans l’établissement. Le directeur est en conflit avec une partie du personnel et prend la plupart des décisions seul, ce qui entraîne selon les manifestants des difficultés au quotidien.

Ecoutez
K. Delplace – Delta FM
La situation au lycée Saint Jacques pose bien des problèmes… D’où ce rassemblement auquel a participé Thibault De Rieux, directeur adjoint :
K. Delplace – Delta FM
Autour du personnel administratif, des enseignants et des syndicalistes, quelques lycéens se sont joints à la manifestation :
Karine DELPLAC

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Pour la CFDT : « manipulation »

Philippe Broutelle, délégué CFDT à Saint-Jacques, n’a pas hésité à nous dévoiler le contexte du conflit en évoquant le cheminement de Thibaut de Rieux, d’ancien directeur-adjoint de Jean-Pierre Bailleul jusqu’à son engagement à la CGT. Pour le délégué CFDT, Thibaut de Rieux « n’est plus dans la négociation, il est dans le conflit en manipulant les gens et en ne leur donnant pas l’information ».

Philippe Broutelle se dit « très en colère contre cette façon de faire. Je trouve ça lamentable. On prend les élèves à témoins dans des débats qui ne les concernent pas. Ce sont des choses qui doivent être réglées dans l’entreprise ».

Il ne décolère pas : « Je suis syndicaliste depuis plus de trente ans, on n’a pas le droit de manipuler les gens comme ça. Ils ont mis la pétition sur Facebook aussi. Forcément, il y a des réactions affectives de ceux qui ne savent pas. C’est de l’affectif, mais ce n’est pas la réalité. »

Pour lui, enfin, le directeur et le président de l’OGEC (organisme de gestion) « ne sont pas fermés à la négociation. Pour un des postes, c’est résolu, pour trois autres, en négociation ».

Pour la CFDT : « tissu de mensonges »

Pierre Coubel, président de l’organisme de gestion de l’enseignement catholique (OGEC) de Saint-Jacques, ne mâche pas ses mots à propos de la pétition lancée par la CGT : « C’est un tissu de mensonges. Il y a quelqu’un qui veut sauver sa tête et qui, pour ça, a impliqué les autres. »

Sur la situation de Saint-Jacques, il parle de « suppressions d’emplois suite au désastreux bilan à cause de la baisse des effectifs dans les années précédentes ». Pour lui, le personnel administratif est « en sureffectif, ce qui plombe les comptes » et les mesures actuelles auraient dû être prises « au fur et à mesure, alors maintenant, c’est un peu brutal ». Il précise que ce qui est envisagé, « c’est sept suppressions d’emplois, pas sept licenciements », prenant l’exemple de la comptable qui va travailler à la fois à Saint-Jacques et à Saint-Joseph dans une réorganisation entre les deux lycées, « le personnel va devenir polyvalent ».

En gestionnaire, Pierre Coubel évoque aussi « une adaptation de la masse salariale à la surface financière des établissements, qui est fonction de la baisse des effectifs due à la démographie ».

Vos réactions 2

Henri b. 20/09/2014 à 04h57

Le lycée des curés est en proie aux mêmes difficultés que les lycées publics. Fini la petite popote en famille pour s’attribuer les postes.

Cyril c. 19/09/2014 à 21h19

Je pense que le rectorat a sa part de responsabilité dans cette situation. Pourquoi refuser à un directeur adjoint, ancien du lycée, l’interdire à reprendre la suite qu’à créé Mr Bailleul ? Pourquoi placer un « pion » éphémère, et enfin le remplacer par un autre, qui a déjà son propre établissement? St Jacques n’est et ne sera jamais St Jo, Messieurs les penseurs. Et la polyvalence, dans l’éducation, ça amène à moins de disponibilité pour ses élèves. Allez Messieurs Leterme et Olivier : SIGNEZ ! Et merci à La voix du Nord pour cet article de presse très orienté anti CGT.

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus article de Karine DELPLACE, 24 avril 2015, Delta FM.

http://www.deltafm.fr/actu/actu-28850.html

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus article de Christian TAFFIN, 19 septembre 2014, La Voix du Nord.

http://www.lavoixdunord.fr/region/hazebrouck-une-petition-de-la-cgt-au-lycee-ia18b47651n2388617

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Publicités

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas d’articles sur le Collège Daniel Castaing du Mas d’Agenais. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement scolaire est très révélatrice de la façon dont, semble-t-il, un(e) principal(e) peut exercer ses fonctions au détriment des élèves d’un collège, au détriment des professeurs, au détriment des valeurs morales.

Selon les journalistes du cru, les enseignants affirment avoir constaté :

– une série de pressions envers le personnel,

– du favoritisme de la principale envers certains professeurs,

– du harcèlement de la principale envers d’autres professeurs,

– de mauvaises gestions des conflits,

– des prises de décisions unilatérales et arbitraires,

– une dégradation progressive et constante des conditions de travail,

– du laxisme avec les élèves,

– la mise en danger de l’avenir des enfants,

– etc.

Et il faut bien comprendre que ce qui est décrit ici se pratique dans des milliers d’établissements, sans que les enseignants réagissent ! C’est pourquoi un des journalistes évoque « un fait plutôt rarissime », mais en réalité tout cela est devenu banal, courant, ordinaire. Et si on laisse perdurer l’Omerta, demain ce sera la norme. Dans tous les collèges et dans tous les lycées, au nom de l’ « autonomie accrue des établissements »…

On notera que l’éviction du principal a été obtenue par les enseignants sans l’aide d’aucun syndicat… C’est curieux, mais quand le SNES FSU, l’UNSA ou le SGEN s’en mêlent, les choses s’enlisent et le chef d’établissement est conforté à sa place ! De là à penser que ce type de « syndicats » (qui syndique également les chefs d’établissement – on comprend bien le conflit d’intérêts) n’est d’aucun secours aux enseignants malmenés par leur direction…

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas d’articles sur le Collège Daniel Castaing du Mas d’Agenais, ni sur sa principale Isabelle CUBIERES, qui bénéficie de la présomption d’innocence concernant les faits qui lui sont reprochés. Vous pouvez néanmoins lire ci-dessous trois sources qui auraient pu alimenter notre site.

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous, article de M. PRADEAU, 5 mai 2015, Le Républicain Sud Gironde.

http://www.lerepublicain.net/les-professeurs-en-conflit-avec-le-chef-detablissement_30027/

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous, article du 5 mai 2015, Sud Ouest Lot Garonne.

http://www.sudouest.fr/2015/05/05/le-mas-d-agenais-les-enseignants-du-college-daniel-castaing-en-greve-ce-mardi-1912031-3603.php#article-comments

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous, article du 23 mai 2015, Sud Ouest Lot Garonne.

http://www.sudouest.fr/2015/05/20/mas-d-agenais-47-face-a-la-fronde-des-enseignants-un-directeur-par-interim-nomme-au-college-1926101-3603.php#article-comments

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

 

Le Mas-d’Agenais Les professeurs en conflit avec le chef d’établissement

Les enseignants du collège Daniel Castaing du Mas d’Agenais ont observé une grève ce jour pour exprimer leur désaccord avec la gestion menée par la principale.

05/05/2015 à 19:14 par mpradeau

Les professeurs ont observé une journée de grève pour protester contre les méthodes managériales de leur chef d'établissement.
Les professeurs ont observé une journée de grève pour protester contre les méthodes managériales de leur chef d’établissement.

14 professeurs en grève sur 19, le mouvement de grève mené ce jour au collège Daniel Castaing n’a rien à avoir avec un mouvement de protestation contre l’Education nationale mais contre le chef d’établissement. Un fait plutôt rarissime, qui prend effet à la suite d’une série de pression que disent subir les enseignants, favoritisme de la principale, mauvaise gestion des conflits, prise de décisions unilatérales et arbitraires, non distribution de documents relatifs à l’orientation des élèves. Des exemples contenus dans une lettre à l’attention des parents d’élèves pour expliquer ce qu’ils appellent un «mouvement de grève pour marquer notre défiance envers Mme la Principale. cela se justifie par une dégradation progressive et constante des conditions de travail et de nos relations» expliquent-ils collectivement. Nul porte-parole, pas de syndicat dans ce collège qui n’a jamais eu à faire face à une telle situation. La principale, Isabelle Cubières, ne se dérobe pas et a bien voulu s’expliquer à la presse, répondant point par point aux attaques dont elle est la cible. Mais l’Inspecteur d’Académie lui a demandé de ne pas s’exprimer publiquement: «C’est à moi qui revient de mettre les choses à plat. Nous recevrons les enseignants, les représentants des parents d’élèves et la principale le mercredi 13 mai prochain. Tout ceci résulte d’un problème de communication. Je regrette que la situation en soit arrivée à ce mouvement de grève. la priorité re”ste les enfants, le maintien de résultats par ailleurs excellents dans cet établissement avec 96% de succès au brevet des collèges» a tenu à déclarer Dominique Poggioli, Inspecteur d’Académie.

************************************************************************************************* *************************************************************************************************
 

Le Mas-d’Agenais (47) : le personnel du collège Daniel-Castaing en grève ce mardi

La communauté éducative s’oppose à la principale sur plusieurs points. Les enseignants considèrent notamment qu’il existe « des dysfonctionnements » au sein de l’établissement

Le Mas-d'Agenais (47) : le personnel du collège Daniel-Castaing en grève ce mardi
La majorité de la communauté éducative – 69 % des enseignants et des membres de la vie scolaire – du collège Daniel-Castaing, au Mas-d’Agenais, est en grève ce mardi et les cours ne sont pas assurés.PublicitéLa communauté éducative entend ainsi dénoncer des « dysfonctionnements » au sein de l’établissement et notamment, des divergences avec la principale qui, depuis son arrivée il y a quatre ans, fait preuve, selon les professeurs, « de laxisme et d’impunité » envers certains élèves.Les grévistes pointent également un problème de concertation puisque, d’après eux, la principale imposerait « ses projets pédagogiques ».Une réunion au rectorat est prévue la semaine prochaine.
3 commentaires

réagir

  • N Konarkowski

     – 12/05/2015 à 19h21

    @Melania
    Bonjour,
    Je note votre orthographe déficiente, qui montre que vous n’êtes peut-être pas bien placée pour juger des tenants et des aboutissants de ce qui se passe dans notre collège.
    Pensez-vous RELLEMENT que des enseignants y insultent de chères petites têtes blondes innocentes ? Cessez de croire tout ce que vous disent les petits-n-enfants…
    Que les parents commencent par éduquer leurs gosses, cela facilitera l’apprentissage des élèves qui souhaitent travailler.
    Et ensuite que la principale mette fin à son autoritarisme.
    Merci.
    Nico Konarkowski
    Alerter Répondre
  • Critique

    – 06/05/2015 à 20h24

    @Melania
    Je me permets de vous faire remarquer que l’ambiance d’un établissement tient grandement à sa direction et à son action (ou inaction). Que des profs passent du temps à faire la police au lieu d’enseigner montre simplement que les élèves sont entrés en classe agités, énervés ou que sais-je d’autre. Dédouaner la principale de ses responsabilités m’apparaît donc un peu simple comme raisonnement…
    Alerter Répondre
  • Melania

    – 06/05/2015 à 13h07

    Bonjour,
    Je respect le point de vue des enseignants du College mais de mon point de vue la situation n’est pas tout à fait celle décrite par eux. Je suis la mère d’un enfant qui fréquente ce College. Je peut vous confirmer sans hésiter que l’ambiance et très chargée au sein du college mais pas du tout a cause de la principale. Ce sont en fait certain enseignants qui trouve que la meilleur façon d’éduquer les élevés c’est de les traiter de minables, d’incompetents, leur dire tous les jours qu’ils on en marre d’eux et fair surtout de la discipline pendant les cours que d’enseigner. L’absentéisme des professeurs reste un problème a régler ainsi que la communication avec les parents. Une autre chose a régler c’est l’attitude des enseignants et du personnel surveillant envers les élèves.

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Mas-d’Agenais (47) : face à la fronde des enseignants, un directeur par intérim nommé au collège

Les enseignants étaient en conflit ouvert avec la directrice, l’accusant de dysfonctionnements graves. La direction académique a entendu leurs doléances et nomme un remplaçant jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Mas-d'Agenais (47) : face à la fronde des enseignants, un directeur par intérim nommé au collège
Début mai, 75% des professeurs étaient en grève. Ils protestaient contre les méthodes de la principale du collège Isabelle Cubières. © Jonathan Guérin

Les professeurs du collège Daniel-Castaing, au Mas-d’Agenais, ont obtenu satisfaction. Ils n’auront plus à travailler avec la principale de cette petite structure de 370 élèves, dont ils critiquaient les méthodes et les dérives. Isabelle Cubières a en effet posé un arrêt de travail pour laisser la place à un directeur par intérim jusqu’à la fin de l’année. Une solution diplomatique orchestrée par la direction académique.

Tout avait commencé le 5 mai dernier : la communauté pédagogique avait fait grève pour exprimer  » l’exaspération après des mois de conflits « . Selon eux, le comportement de la principale rendait impossible la poursuite du travail et mettrait en danger l’avenir des enfants : elle aurait fait preuve de favoritisme avec certains de ses collègues, de harcèlement avec d’autres et de laxisme avec les élèves.

Nouvel horizon pour la rentrée

Cette fronde, auxquels les parents d’élèves s’étaient associés, était remontée jusqu’à l’académie. Une table-ronde visant à entendre chaque partie avait été organisée mercredi dernier à la direction académique de l’Education nationale (Dasen). « Nous avons le sentiment que l’administration a pris conscience des difficultés et de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons », avaient affirmé les enseignants à la sortie de cette réunion.

Les frondeurs ont finalement appris mardi soir que la principale serait en arrêt de travail longue durée, permettant ainsi la nomination d’un chef d’établissement par intérim jusqu’à la fin de l’année. Une solution à moyen terme, assorti d’un nouvel horizon : par le jeu des mutations, Isabelle Cubières devrait trouver un poste dans un autre collège à la rentrée 2015, tandis qu’un nouveau principal fera son arrivée à Daniel-Castaing.

 

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus, article de M. PRADEAU, 5 mai 2015, Le Républicain Sud Gironde.

http://www.lerepublicain.net/les-professeurs-en-conflit-avec-le-chef-detablissement_30027/

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus, article du 5 mai 2015, Sud Ouest Lot Garonne.

http://www.sudouest.fr/2015/05/05/le-mas-d-agenais-les-enseignants-du-college-daniel-castaing-en-greve-ce-mardi-1912031-3603.php#article-comments

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus, article du 23 mai 2015, Sud Ouest Lot Garonne.

http://www.sudouest.fr/2015/05/20/mas-d-agenais-47-face-a-la-fronde-des-enseignants-un-directeur-par-interim-nomme-au-college-1926101-3603.php#article-comments

************************************************************************************************* *************************************************************************************************