Archives de la catégorie ‘Le Collège Les Hautiers de MARINES (95)’

Le Harcèlement Moral Hiérarchique, ça n’existe pas ! C’est pourquoi vos collègues n’en parlent pas. Le délégué syndical n’en parle pas. Le recteur n’en parle pas. Les membres du Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail n’en parlent pas. Les assistants d’éducation n’en parlent pas. L’intendante n’en parle pas. Les parents d’élèves n’en parlent pas. La télévision n’en parle pas. Les syndicalistes n’en parlent pas (hormis quelques uns… des Justes… des exceptions !). Le personnel d’entretien n’en parle pas. Le médecin scolaire n’en parle pas. La radio n’en parle pas. Les enseignants n’en parlent pas. La direction de votre établissement n’en parle pas. Le principal, la principale adjointe n’en parlent pas. Le proviseur, le proviseur adjoint n’en parlent pas. Votre grand-mère n’en parle pas. Les professeurs n’en parlent pas. Le directeur du cabinet du recteur n’en parle pas. Les journalistes spécialisés n’en parlent pas. Le CPE n’en parle pas. L’Inspecteur Pédagogique Régional n’en parle pas. La secrétaire n’en parle pas. Le médiateur du rectorat n’en parle pas. Les élèves n’en parlent pas. La Ministre de l’Education Nationale n’en parle pas. Les formateurs n’en parlent pas. Les voisins n’en parlent pas. La gestionnaire n’en parle pas. Les journaux n’en parlent pas. Les associations de parents d’élèves n’en parlent pas. L’infirmière scolaire n’en parle pas. Les politiques n’en parlent pas. Le DASEN n’en parle pas. Les membres du Conseil d’Administration n’en parlent pas. Même la concierge de votre établissement n’en parle pas. Les médias n’en parlent pas. Pas encore.

Omerta au Rectorat en parle. Ouf ! Vous êtes sauvé(e)s !

Marie, Jeanne, et Philippe.

 

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessous article d’Alexandre PORCU, 19 juin 2013, VO News 95.

http://95.telif.tv/2013/06/19/les-enseignants-du-college-les-hautiers-de-marines-en-greve-mardi/

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Les enseignants du collège les Hautiers de Marines en grève mardi

Trente-huit enseignants sur quarante-quatre du collège les Hautiers de Marines se sont mis en grève ce mardi 18 juin pour protester contre leur direction. Ils expliquent que « malgré de nombreuses tentatives de dialogue avec la direction dès le début d’année, malgré patience et bonne volonté, ils ont constaté qu’ils ne pouvaient plus offrir aux élèves du collège les conditions indispensables à leur réussite ».

Une très large majorité de l’équipe pédagogique du collège les Hautiers de Marines, était en grève mardi 18 juin. « Depuis des mois, malgré de nombreuses tentatives de dialogue avec la direction dès le début d’année, malgré patience et bonne volonté, les enseignants ont constaté qu’ils ne pouvaient plus offrir aux élèves du collège les conditions indispensables à leur réussite », expliquent les enseignants. Trente-huit d’entres eux, sur sur les quarante-quatre que compte l’établissement, ont décidé de ne pas travailler pour dénoncer une « gestion et une organisation défaillantes », de « graves dysfonctionnements », des « décisions contradictoires », des « informations contradictoires aux personnels et aux élèves » ou encore le « mépris et discrédit des personnels ».

Les enseignants pointent également du doigt des « erreurs non-assumées », des « pressions diverses », l’ « absence de réel dialogue » et des « menaces sur les projets pédagogiques ». Autant de raison qui les ont poussé à utiliser tous les recours à leur disposition : réunions internes, heures syndicales, débrayage, courriers, délégation à la DSDEN accompagnée d’un rassemblement de soutien et entretien avec un inspecteur de Vie Scolaire. En vain. Le 17 juin, les professeurs grévistes ont donc rencontré le directeur académique adjoint pour lui présenter la liste des problèmes rencontrés.

 

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessus article d’Alexandre PORCU, 19 juin 2013, VO News 95.

http://95.telif.tv/2013/06/19/les-enseignants-du-college-les-hautiers-de-marines-en-greve-mardi/

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Dialogue impossible avec une direction qui exerce des pressions et provoque un sentiment de mal-être chez les enseignants.

Décisions et informations contradictoires. 

Dysfonctionnements.

Mépris et discrédit des personnels.

Erreurs de la direction non assumées.

Absence de réel dialogue.

Menaces…

C’est comme ça aussi dans votre établissement ? « Ne cherchez plus ! Harcèlement Moral Hiérarchique ! C’est bien de cela dont il s’agit ! » diraient de mauvaises langues... Mais non, cela n’est pas possible. C’est d’autant moins possible que le Harcèlement Moral Hiérarchique n’existe pas. C’est une pure invention ! Tout le monde vous le dira. Dans les collèges. Dans les lycées. A l’inspection académique. Au Rectorat. Au Ministère. Dans les gros syndicats. Partout, on vous le dira : cela n’existe pas.

Peut-être que ce chapelet d’accusations ne repose que sur du vent, que tout est inventé, que la direction de ce collège est parfaite. Et après tout, c’est possible. Rappelons que les membres de cette direction bénéficient de la présomption d’innocence. Ils sont peut-être victimes d’une cabale, d’un vaste complot, ou de mauvaises intentions de petits hommes verts venus du fond de l’espace… Ne riez pas ! L’existence des soucoupes volantes est plus crédible que celle du Harcèlement Moral Hiérarchique, à en croire le discours de l’institution scolaire. 😉

* * *

En tout cas, si vous vivez l’enfer dans votre collège ou dans votre lycée, voyez la marche à suivre. Faites comme au collège Les Hautiers de Marines. Restez solidaires malgré les inévitables jaunes, profiteurs, et autres kollabos à la petite semaine. Privilégiez le dialogue. Mais si la direction continue, médiatisez !

Jeanne, Marie, et Philippe.

 

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessous article du 18 juin 2013, La Gazette du Val d’Oise.

http://www.gazettevaldoise.fr/2013/06/18/les-enseignants-du-college-des-hautiers-en-greve/

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Manif-college-Marines-100x55

 

Marines Les enseignants du collège des Hautiers en grève

Mardi 18 juin, un piquet de grève a été installé toute la journée devant les grilles de l’établissement. Les profs dénoncent les relations tendues avec l’équipe de direction.

Dernière mise à jour : 19/06/2013 à 09:24

L’ambiance est tendue au collège des Hautiers. Mardi, une partie des enseignants a observé une journée de grève pour dénoncer l’impossible dialogue avec la direction qui, selon les profs, exerce des pressions et provoque un sentiment de mal-être chez l’équipe pédagogique. Trente huit professeurs sur les quarante-quatre présents ont suivi le mouvement.

Déjà en février dernier, les enseignants avaient “débrayé“ pendant 45 minutes. Ils étaient restés dans la salle des professeurs et n’avaient pas rejoint leur classe au moment de la sonnerie. À l’époque, les syndicats avaient déconseillé aux profs de lancer une grève, les invitant à privilégier la carte du dialogue. Cependant, deux mois plus tard, les choses ne se sont pas arrangées, bien au contraire. “Nous avons attendu pour voir comment cela allait se dérouler par la suite, mais la situation s’est dégradée. Aujourd’hui, ce n’est plus vivable”, confie une enseignante gréviste. Que s’est-il passé pour en arriver là ? Selon les profs, les tensions sont apparues très vite après l’installation de la nouvelle équipe de direction, en septembre 2012. “La liste est longue et, si le devoir de réserve nous oblige à ne pas entrer dans les détails, il y a un certain nombre de problèmes que nous dénonçons aujourd’hui : des dysfonctionnements internes, la gestion et les organisations défaillantes, les décisions contradictoires, les informations contradictoires aux personnels et aux élèves, le mépris et le discrédit des personnels, les erreurs non-assumées, les pressions diverses, l’absence de réel dialogue et les menaces sur les projets pédagogiques”, énumère une enseignante.

Montrer leur détermination

Confrontés à cette situation, les professeurs sont aujourd’hui à bout et n’envisagent pas de repartir sur ces mêmes bases l’année prochaine. “Si nous lançons un appel aujourd’hui, c’est pour nos conditions de travail mais c’est aussi dans l’intérêt des enfants. Ils ressentent cette tension. D’autre part, nous avons toutes les difficultés pour monter un projet pédagogique. La moindre demande nous oblige à déployer beaucoup d’énergie pour réussir à faire quelque chose. À la fin, c’est épuisant”,  préviennent en chœur les enseignants grévistes.

Ces derniers seront-ils entendus ? Une réunion était organisée, lundi 17 juin, avec le directeur académique adjoint pour évoquer l’ensemble de ces problèmes. Aucune décision n’a été prise, mais il s’est engagé à faire un point avec l’équipe pédagogique d’ici 15 jours. “Nous avons organiser cette grève pour montrer notre détermination. Maintenant nous sommes dans l’attente des propositions que ferons l’Inspection académique. Une chose est sûre, la situation ne peut pas rester ainsi.”

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessous article du 18 juin 2013, La Gazette du Val d’Oise.

http://www.gazettevaldoise.fr/2013/06/18/les-enseignants-du-college-des-hautiers-en-greve/

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************