Archives de la catégorie ‘Le Collège louis Pasteur de VILLEMOMBLE (93)’

Notre blog étant fermé suite aux menaces de dangereux harceleurs, nous ne publierons pas d’article sur le Collège Louis Pasteur de Villemomble. Et c’est bien dommage car la situation de cet établissement scolaire est très révélatrice de la façon dont les chefs d’établissement sont protégés par leur hiérarchie, même en cas de délits supposés.

Vous pouvez néanmoins lire ci-dessous une des sources qui aurait pu alimenter notre site.

Marie, Jeanne, et Philippe.

************************************************************************************************* ************************************************************************************************* Ci-dessous, article de Sébastien THOMAS, 17 mai 2015, Le Parisien. http://www.leparisien.fr/villemomble-93250/villemomble-l-ancienne-principale-aurait-puise-dans-les-comptes-du-college-17-05-2015-4777977.php#contentCommentaires ************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Villemomble : l’ancienne principale aurait puisé dans les comptes du collège

Sébastien Thomas | 17 Mai 2015, 11h12 | MAJ : 17 Mai 2015, 11h12

 

Villemomble, mardi. C’est dans le collège Pasteur qu’une ancienne principale, depuis mutée dans le sud, est soupçonnée de diverses malversations.
Villemomble, mardi. C’est dans le collège Pasteur qu’une ancienne principale, depuis mutée dans le sud, est soupçonnée de diverses malversations. (LP/S.T.)

Emploi fictif, occupation illégale d’un logement de fonction et factures abusives : ce sont les conclusions effarantes d’un audit, réalisé conjointement par le conseil départemental et les services de l’Education nationale, sur les agissements de l’ex-principale du collège Pasteur à Villemomble.

Aujourd’hui, les enseignants tiennent à ce que leur ancienne chef d’établissement, Mme P., soit condamnée pour ces malversations. En attendant, cette dernière a été mutée… dans le sud-est.

L’affaire remonte à 2012 lorsque les enseignants commencent à remarquer des anomalies de gestion. Afin d’alerter les autorités, ils décident de ne pas voter le compte financier. En janvier 2013, confronté aux éléments à charge, le conseil départemental (qui a en charge la gestion des collèges), lance un audit avec les services de l’Education nationale. Et ce qu’ils découvrent, est édifiant.

Un emploi fictif et un logement de fonction gratuit pour sa fille

La principale a versé à une amie de sa fille, durant trois mois, entre mai et juillet 2011, un salaire de surveillant alors que la personne n’a jamais mis les pieds dans l’établissement. Par ailleurs, plusieurs factures ont été réglées avec le budget de fonctionnement du collège pour l’aménagement de son appartement de fonction, logement pourtant remis à neuf un an avant son arrivée.

Enfin, la principale a fait bénéficier, gratuitement, à sa fille, d’un logement de fonction au sein du collège. « On avait accepté car, au départ, elle nous avait demandé d’y loger sa nièce, survivante d’une tuerie au Raincy (NDLR : en septembre 2009, un homme est monté dans l’appartement du dessus et a abattu quatre adultes avant de se donner la mort suite à un conflit de voisinage. Parmi les victimes se trouvait la sœur de la principale. Sa nièce avait été épargnée) mais on s’est aperçu qu’en réalité, c’était sa fille qu’elle avait logée », s’insurge Jean-Michel Bluteau, conseiller général UMP et membre du conseil d’administration du collège. En avril 2013, la principale se met en arrêt maladie et les professeurs ne la reverront plus. En septembre 2013, elle est mutée à Noisy-le-Sec et, un an plus tard, à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) comme principale adjointe.

« Nous voulons qu’elle rembourse »

« Nous voulons qu’elle rembourse les loyers qu’elle aurait dû payer car normalement, cet argent sert à financer des projets pédagogiques, insiste un professeur. Et d’un point de vue éthique, c’est proprement scandaleux. Elle est juste passée du statut de principale à celui d’adjoint… mais dans le sud. » Au conseil départemental, on confirme les éléments de l’audit mais on estime que c’est à l’Education nationale d’agir. « Nous n’avons pas à nous substituer à l’institution, affirme-t-on au cabinet du président PS. Engager une action judiciaire sans la volonté de l’Education nationale aurait été une procédure trop lourde. Reste qu’on peut se demander pourquoi il leur a fallu autant de temps pour agir. » Côté Education nationale, c’est le silence radio. « Une enquête interne est en cours depuis 2 ans, se contente-t-on de reconnaître à la direction départementale. De toute façon, il n’y aura aucune communication sur une éventuelle sanction. »

Mme P. : «Les professeurs m’ont harcelée»

La défense de Mme P. est très simple : elle nie tout en bloc. Les malversations ? «Je ne vois pas de quoi vous parlez» L’audit ? «Jamais entendu parler.» La présence illégale de sa fille dans un appartement de fonction ? «On en peut pas dire ça comme ça.» L’ancienne principale de Villemomble ne veut pas en dire plus. Selon elle, sa situation, elle ne la doit qu’à une bande d’enseignants aigris. «Les professeurs se sont acharnés contre moi, ils m’ont harcelée. Pendant trois ans, ils ont voulu ma tête.» Alors dans ce cas, pourquoi est-elle passée du poste de principale à celui d’adjointe ? «C’est le prix à payer parfois quand on change de département», se contente-t-elle de répondre.

S.T.

Nanaanaiis a publié le 17 Mai 2015 à 23:58

Je suis une collegienne et j’habite aussi à villemomble mais dans un college tout proche de celui ci? Je passe soubvent devant je suis terriblement choquée mais je ne connaissait pas cette principale je vais contacter des amis qui sont dans ce college pour les mettre au courant.

Thomas91 a publié le 17 Mai 2015 à 22:50

édifiant! scandaleux!

************************************************************************************************* ************************************************************************************************* Ci-dessus, article de Sébastien THOMAS, 17 mai 2015, Le Parisien. http://www.leparisien.fr/villemomble-93250/villemomble-l-ancienne-principale-aurait-puise-dans-les-comptes-du-college-17-05-2015-4777977.php#contentCommentaires ************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Publicités