Archives de la catégorie ‘Le Lycée Antoine Bourdelle de MONTAUBAN (82)’

A partir du 4 juin 2014, lisez nos articles sur le Lycée Augustin Thierry de BLOIS. A suivre…

Jeanne, Marie, Philippe.

 

******************************************************************************************

******************************************************************************************

Ci-dessous, article de Thierry DUPUIS, La Dépêche du Midi, 22 janvier 2011.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/01/22/995484-montauban-bourdelle-80-profs-se-mettent-en-greve.html

******************************************************************************************

******************************************************************************************

 

 

Montauban. Bourdelle : 80 profs se mettent en grève

Publié le 22/01/2011 à 13:54, Mis à jour le 22/01/2011 à 14:31 | 3

enseignement

Les professeurs du lycée Bourdelle  étaient en grève hier pour soutenir leur collège./ Photo DDM, Chantal Longo.
Les professeurs du lycée Bourdelle étaient en grève hier pour soutenir leur collège./ Photo DDM, Chantal Longo. 

Grosse colère hier matin des professeurs du lycée Bourdelle à Montauban. Quatre-vingt d’entre eux se sont mis en grève toute la journée pour soutenir un de leur collègue convoqué la veille dans le bureau du proviseur en même temps qu’un parent d’élève. Tout a démarré avant les vacances de Noël à la suite du vol d’une clé d’une valeur de 130 € dans un atelier de mécanique. L’outil n’ayant jamais réapparu et l’auteur du méfait ne s’étant pas dénoncé, le professeur a demandé à la classe de bac pro de se cotiser pour réparer le préjudice. Estimant qu’il n’était en rien responsable, un des élèves a refusé. D’où la confrontation organisée jeudi après-midi dans le bureau du proviseur.

« Cette affaire est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Le proviseur a donné raison au parent de l’élève. Mais pour nous, le malaise est bien plus grave encore. On subit un harcèlement depuis ces derniers mois au lycée Bourdelle et l’arrivée de ce nouveau proviseur. L’établissement baigne dans un véritable climat de suspicion, de délation. Entre la parole d’un élève et la parole d’un enseignant, c’est la parole de l’élève qui compte. On n’a jamais vu ça », clame ce professeur.

De son côté, Hélène Pastor, proviseur s’appuie sur le règlement intérieur : « Le problème ne pouvait pas être réglé à l’intérieur de la classe. Les textes sont clairs : la direction tranche pour les sanctions, seule la punition est du ressort du professeur. »

Trois inspecteurs de l’éducation nationale sont intervenus hier au lycée Bourdelle pour désamorcer le conflit. L’idée d’un audit a été avancée. L’inspecteur d’académie recevra également une délégation de professeurs de Bourdelle mercredi à 8 heures 30. En attendant, les enseignants devraient normalement reprendre le chemin des cours lundi matin.

 

Thierry Dupuy

 

RÉACTIONS DES LECTEURS

tirouze974, le 13/08/2012moije dit c’est chacun son tour comme francois974a ditonta subi 3 longue annéesmaintenanta vous tenir lecoupamille roche le calme etrevenuedepuiskelestpartialorontpasselerelé bonnechancea vous dans ce lycée

François974, le 25/01/2011On pense à vous…
Ce n’est que le début. Je sais par quoi vous passez, nous l’avons subi au collège Mille Roches, à la Réunion pendant 3 longues années. Si vous aimez les bras de fer, vous allez être servi.
Courage !

nanard 18, le 22/01/2011 – le 22/01/2011 à 17h41

Pourquoi
Ce prof n’a pas porté plainte pour vol . Les gendarmes auraient
convoqués ces petits  » malfras  » en herbe et voila tout . C’est aux
parents de cet élève qu’il faut mettre un raclée ainsi qu’au proviseur ,c’est pas possible une réaction pareille de la part des parents. Ils croient certainement que leur petit  » coco  » est innocent

 

******************************************************************************************

******************************************************************************************

Ci-dessous, article de Thierry DUPUIS, La Dépêche du Midi, 22 janvier 2011.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/01/22/995484-montauban-bourdelle-80-profs-se-mettent-en-greve.html

******************************************************************************************

******************************************************************************************

 

 

 

******************************************************************************************

******************************************************************************************

Ci-dessous, article de Thierry DUPUIS, La Dépêche du Midi, 27 janvier 2011.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/01/27/999141-montauban-bourdelle-les-profs-recus-par-l-inspecteur.html

******************************************************************************************

******************************************************************************************

 

 

Montauban. Bourdelle : les profs reçus par l’inspecteur

Publié le 27/01/2011 à 08:58 | 4

Enseignement

Le conflit a éclaté vendredi dernier au lycée Bourdelle pour une clef de mécanique./ Photo DDM, Chantal Longo.
Le conflit a éclaté vendredi dernieraulycéeBourdelle pour une clef de mécanique./PhotoDDM,ChantalLongo. 
 

Michel Azéma, inspecteur d’académie de Tarn-et-Garonne avait assuré aux 80 professeurs du lycée Bourdelle qui s’étaient mis en grève vendredi dernier pour dénoncer des dysfonctionnements dans leur établissement qu’il les recevrait hier. Promesse tenue : une délégation composée de douze enseignants a été reçue de 8 heures 30 à 10 heures. L’occasion de répéter d’une seule voix leur profond malaise : « On subit un véritablement harcèlement depuis la rentrée et l’arrivée du nouveau proviseur. Il faut en finir avec ce climat de suspicion et de la délation qui s’est installé dans l’établissement. » A l’écoute de la grogne des professeurs, l’inspecteur d’académie s’est engagé à revenir vers eux, avec des réponses, mercredi prochain, lors d’une visite qu’il effectuera au sein de l’établissement scolaire montalbanais. Entre-temps, il aura entendu ce soir en tête-à-tête la proviseur Hélène Pastor. Puis dans un deuxième temps, l’ensemble de l’équipe de direction du lycée Bourdelle. Ce n’est qu’après avoir consulté toutes les parties concernées par le mouvement que Michel Azéma prendra des décisions et les fera connaître à tous : « Je proposerai mercredi prochain des réponses qui peuvent être apportées à ce problème relationnel et de communication au sein de l’établissement. Le lycée Bourdelle doit retrouver la bonne image qui était la sienne jusqu’à présent. » En revanche, l’inspecteur d’académie estime qu’il n’a pas à intervenir dans l’affaire du vol de la fameuse clef de l’atelier de mécanique. C’est, on le rappelle, l’étincelle qui a mis le feu à Bourdelle. Le professeur a souhaité faire payer le préjudice (130 €) à toute la classe, mais un élève, s’estimant nullement responsable, a refusé d’apporter sa contribution et s’en est plaint ensuite avec ses parents dans le bureau du proviseur.

Thierry Dupuy

 

RÉACTIONS DES LECTEURS

 

 

gigi82, le 29/03/2011
bonjour à tous ayé, elle est partie… Ouf!

François974, le 28/01/2011Que du déjà vu…
Que je suis triste pour mes collègues de Montauban ! Tout ceci me ramène en arrière, à l’année dernière, à il y a 2 ans, et même 3 ans,quandlaProviseure était notre Principale. Le traumatisme est encore là, et je suis terrorisé rien qu’en pensant à tout ce qu’elle pourrait faire. Je ne peux que me répéter : courage !

  •  
  • Lecteur régulier

fil2b, le 27/01/2011 – le 27/01/2011 à 13h46

Avec la prime jusqu’à 6000 euros pour les chefs…
d’établissement, ça promet de belles confrontations !!
Nous aurons des chefs qui voudront encore plus se faire bien voir de leur hiérarchie (suppression de postes, augmentation du nombre d’élèves par classe, etc…) contre l’intérêt réel des élèves et des professeurs !
LES PROVISEURS DEVRAIENT ETRE ELU PAR LES PERSONNELS !
Un Lycée ça n’est pas une entreprise pour fabriquer des balais-brosses ! (cf. « La vie est un long fleuve tranquille »…

 

******************************************************************************************

******************************************************************************************

Ci-dessus, article de Thierry DUPUIS, La Dépêche du Midi, 27 janvier 2011.

 

******************************************************************************************

******************************************************************************************

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessous article de Ludovic GRONDIN, Zinfos974, 27 janvier 2011.

http://www.zinfos974.com/L-ancienne-principale-du-college-Mille-Roches-fait-parler-d-elle-en-metropole_a25155.html

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

 

L’ancienne principale du collège Mille Roches fait parler d’elle en métropole

 

C’est la Dépêche qui relate les faits dans son édition du samedi 22 janvier. L’ancienne principale du collège des Mille Roches de Saint-André fait parler d’elle du côté de Montauban, lieu de sa dernière mutation en septembre dernier, après trois ans de « bons et houleux » services dans le collège de l’Est. Un passage qui avait été émaillé de nombreux conflits avec les professeurs et parents d’élèves qui s’en souviennent encore.


Les professeurs d'un lycée de Montauban débrayent. Un air de déjà vu du côté de Mille Roches (crédit : C. Longo)

Les professeurs d’un lycée de Montauban débrayent. Un air de déjà vu du côté de Mille Roches (crédit : C. Longo)
« On subit un harcèlement depuis ces derniers temps au lycée Bourdelle et l’arrivée de ce nouveau proviseur ». Ces paroles émanent d’un professeur interrogé par le journal La Dépêche en date du 22 janvier dernier. Une information qui serait passée inaperçue du côté de la Réunion si le proviseur de ce lycée, situé à Montauban (région Midi-Pyrénées) n’était autre qu’Hélène Pastor, ancienne principale du collège Mille Roches de Saint-André. Un nom encore évoqué hier dans les couloirs du collège lors de la visite du recteur Mostapha Fourar.
     Le professeur est désavoué : une première
Le journal La Dépêche y relate un mouvement de grève de 80 professeurs la semaine dernière, à la suite d’un événement qui aurait pu rester entre les murs de l’établissement, mais voilà… Récit de la Dépêche : « Grosse colère hier matin des professeurs du lycée Bourdelle à Montauban. Quatre-vingt d’entre eux se sont mis en grève toute la journée pour soutenir un de leurs collègues convoqué la veille dans le bureau du proviseur en même temps qu’un parent d’élève. Tout a démarré avant les vacances de Noël à la suite du vol d’une clé d’une valeur de 130 € dans un atelier de mécanique. L’outil n’ayant jamais réapparu et l’auteur du méfait ne s’étant pas dénoncé, le professeur a demandé à la classe de bac pro de se cotiser pour réparer le préjudice. Estimant qu’il n’était en rien responsable, un des élèves a refusé. D’où la confrontation organisée jeudi après-midi dans le bureau du proviseur ».Interrogé après cet épisode délicat, un professeur réplique : « Cette affaire est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Le proviseur a donné raison au parent de l’élève. Mais pour nous, le malaise est bien plus grave encore. On subit un harcèlement depuis ces derniers temps au lycée Bourdelle et l’arrivée de ce nouveau proviseur. L’établissement baigne dans un véritable climat de suspicion, de délation. Entre la parole d’un élève et la parole d’un enseignant, c’est la parole de l’élève qui compte. On n’a jamais vu ça ».
     C’est la direction qui tranche
De son côté, Hélène Pastor, proviseur depuis la rentrée de septembre, s’appuie sur le règlement intérieur : « Le problème ne pouvait pas être réglé à l’intérieur de la classe. Les textes sont clairs : la direction tranche pour les sanctions, seule la punition est du ressort du professeur ».Aux dernières nouvelles, une inspection académique dans ce lycée est intervenue pour calmer le jeu. Après quoi les enseignants ont repris le chemin des classes après une dernière rencontre entre une délégation de professeurs et l’inspecteur d’académie.
Un épisode situé à 10.000 km mais qui rappelle au personnel enseignant et aux parents d’élèves du collège Mille Roches trois ans de dialogues houleux avec l’ex-principale. Une mutation vers le département du Tarn-et-Garone et un lycée classé 4ème exceptionnel (*) qui fait office de véritable « promotion » pour Hélène Pastor. Une promotion qui fait encore jaser du côté des Mille Roches…
————-
(*) Le classement des collèges et lycées est établi selon un ratio nombre d’élèves et de l’importance de l’établissement selon plusieurs critères. Il peut donc varier de 1 à 4 et peut-même être considéré comme 4ème « exceptionnel ». De 1 pour un établissement oscillant à seulement 100 et quelques élèves à 4 pour une capacité dépassant les 1.000 élèves (d’autres paramètres entrent en ligne de compte). En l’occurrence, la mutation de l’ancienne principale du collège Mille Roches vers le lycée de Montauban correspond bien à une forme de promotion et donc de progression de traitement (puisque l’on ne parle pas de salaire dans la fonction publique mais de traitement). Une promotion qui a eu de quoi en étonner plus d’un du côté du personnel administratif et enseignant de l’établissement de Saint-André.
Jeudi 27 Janvier 2011 – 06:29
Ludovic Grondin

 

**************************************************************************************************

**************************************************************************************************

Ci-dessus article de Ludovic GRONDIN, Zinfos974, 27 janvier 2011.

http://www.zinfos974.com/L-ancienne-principale-du-college-Mille-Roches-fait-parler-d-elle-en-metropole_a25155.html

**************************************************************************************************

*************************************************************************************************