Archives de la catégorie ‘SPDEN’

 

Des harceleurs hystériques contre lesquels le Ministère doit agir.

 

Un internaute anonyme (mais avec des liens sur le site du lobby corporatiste du SNPDEN) a rédigé un tissu de mensonges pompeusement titré «lettre de direction n° 502» dans lequel il s’en prend violemment, en les calomniant, aux lanceurs d’alerte qui combattent le Harcèlement Moral Hiérarchique dans l’Education Nationale. Le texte du B.O. 10 du 8 mars 2007 est pourtant clair : « Aucune mesure concernant notamment le recrutement, la titularisation, la formation, la notation, la discipline, la promotion, l’affectation et la mutation ne peut être prise à l’égard d’un fonctionnaire en prenant en considération :

1) Le fait qu’il ait subi ou refusé de subir les agissements de harcèlement moral visés au premier alinéa ;

2) Le fait qu’il ait exercé un recours auprès d’un supérieur hiérarchique ou engagé une action en justice visant à faire cesser ces agissements ;

3) Ou bien le fait qu’il ait témoigné de tels agissements ou qu’il les ait relatés. »

Ce corporatisme hystérique et cynique peut viser n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre nous, sous n’importe quel prétexte.

D’ailleurs, certains personnels de direction des établissements scolaires ne se gênent pas pour harceler les sans grades placés sous leur hiérarchie. Plutôt que de prendre ses distances avec les chefs d’établissement harceleurs, plutôt que de dénoncer le Harcèlement Moral Hiérarchique dans l’Education Nationale, plutôt que de le combattre, la direction du Syndicat National des Personnels de Direction de l’Education  Nationale reconnaît par écrit – lapsus ou cynisme ? – que… le harcèlement est « bien commode »… Cynisme : le SNPDEN semble soutenir sans réserve les harceleurs qui déshonorent les professions de proviseur et de principal, même en cas de suicide de leurs victimes.

Marie, Jeanne, Philippe et leurs lecteurs alertent le Ministère de l’existence de harceleurs hystériques parmi le personnel de direction et lui demandent d’agir pour protéger les subalternes de ces harceleurs.

Les collègues harcelés doivent donner suite, prévenir leurs avocats et de vrais syndicalistes, et informer le plus largement possible de ce qu’ils subissent. Même si leurs harceleurs sont protégés par des réflexes corporatistes contraires aux valeurs qui fondent une société démocratique.

 

Marie, Jeanne, et Philippe    😉

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessous lettre de direction n° 502 du SNPDEN, 30 mars 2015.

http://www.snpden.net/node/2805

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Lettre de direction n° 502 : Un blog hystérique contre lequel le Ministère doit agir

Un blog hystérique contre lequel
le ministère doit agir

Un blog anonyme  (mais avec des liens sur les sites de la CGT et de SUD) s’en prend violemment, parfois nommément, à des personnels de direction en termes souvent orduriers sur le thème devenu bien commode du « harcèlement ». En effet, là un collègue a osé faire remarquer que ce serait bien d’être à l’heure ; ailleurs la connexion internet ne marche pas ou encore la direction refuse de « virer » les élèves « délinquants » sans les entendre (c’était donc supposé « se voir »…).

Ce populisme hystérique peut viser n’importe lequel d’entre nous, sous n’importe quel prétexte.

D’ailleurs, les personnels de direction partagent les honneurs de ce blog avec des syndicalistes enseignants du SNES également insultés à longueur d’articles et abondamment traités de « collabos corrompus ».

Le SNPDEN alerte le ministère de l’existence de ce blog et lui demande d’agir pour protéger ses personnels.

Les collègues mis en cause qui veulent donner suite doivent prévenir les responsables académiques du SNPDEN et demander la protection du rectorat

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

Ci-dessus lettre de direction n° 502 du SNPDEN, 30 mars 2015.

http://www.snpden.net/node/2805

************************************************************************************************* *************************************************************************************************